OL - RC Lens (3-2) : Garcia craint déjà le Stade Rennais, Haise bombe le torse
Rudi Garcia (OL)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANALYSES

OL - RC Lens (3-2) : Garcia craint déjà le Stade Rennais, Haise bombe le torse

Les entraîneurs respectifs de l’OL et du RC Lens Rudi Garcia et Franck Haise ont analysé la victoire des Gones mercredi lors de la 18e journée de L1 (3-2).

L’OL est toujours leader de L1 mais il a dû s’employer pour venir à bout d’un RC Lens mené de trois buts mais qui lui a fait peur jusqu’au coup de sifflet final. « On s’est mis un handicap en début de seconde période en prenant ces deux buts et c’est évidemment mon plus grand regret. Mais on a bien répondu, a résumé Franck Haise en conférence de presse. On avait l’intention de leur poser des problèmes. J’ai apprécié que les joueurs aient tout donné jusqu’au bout : il n’est pas dans la culture de ce club d’abandonner, ni dans la culture et les habitudes de mon groupe. On est fiers de ça. »

Le coach du RC Lens l’avoue néanmoins : il a douté au plus fort de la domination lyonnaise. « C’est sûr qu’à 0-3 pour Lyon à la 50e minute, on se pose deux ou trois questions sur le banc. Mais les joueurs ont mis de la qualité jusqu’au bout et on était presque tout près de gagner. On s’était préparés à subir le jeu lyonnais, a-t-il ajouté. L’OL mérite cette place de leader, ils ont produit du jeu, il y a une énorme intelligence dans cette équipe et une telle qualité technique. Quand on perd un match, c’est difficile d’être positif mais il faut regarder le contenu et il y a beaucoup de motifs de satisfaction et il faut penser à tous les bons moments qu’on va vivre ensemble. »

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'OL

Garcia redoute une hécatombe

De son côté, Rudi Garcia craint le début d’une hécatombe. « On avait quatre joueurs absents (Marcelo, Toko Ekambi, Dembélé, Guimaraes) et cela ne s’est pas vu dans le jeu. On avait un baby banc de touche. J’ai aimé l’entrée de Caqueret. Il ne faudrait pas perdre trop de joueurs, a-t-il affirmé. J’espère qu’on n’a pas perdu Dubois pour trop longtemps car le mollet c’est toujours pernicieux. On va récupérer Marcelo, peut-être Karl (Toko Ekambi). Il faut continuer à gagner et si les autres font ces contre-performances, on pourra rester devant. Il faudra garder la tête après le déplacement à Rennes (samedi), une équipe qui a joué la Ligue des champions. »