OM : Eyraud doit régler un dossier colossal en plus de Mediapro
Jacques-Henri Eyraud (OM)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
LOYER

OM : Eyraud doit régler un dossier colossal en plus de Mediapro

Inquiet devant la crise avec Mediapro, le président de l’OM Jacques-Henri Eyraud sait aussi qu’il traîne comme un boulet le loyer de l’Orange Vélodrome.

Après Jean-Michel Aulas (OL), Jacques-Henri Eyraud (OM) a mis les mains dans le cambouis du dossier Mediapro. C’était jeudi soir, sur les ondes de RMC Sport. Le manque à gagner qui se profile à l’OM est d’autant plus inquiétant que le club phocéen doit payer le loyer de l’Orange Vélodrome. « Mon dossier immédiat, vis-à-vis de la municipalité, c'est l'impact du Covid et le fait qu'on ne peut évidemment pas payer le loyer prévu quand on joue à huis clos, a expliqué Eyraud. J'irai jusqu'au bout sur ce sujet-là. On a des discussions, on va essayer de trouver un accord. J'ai entendu le leadership municipal, en tout cas le premier adjoint, dire qu'il ne demanderait pas à l'OM de payer le loyer par rapport à ce qu'est le Covid. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OM

L'OM a un loyer à régler malgré le Covid

Problème : le premier adjoint en question, Benoît Payan n'a pas vraiment affirmé cela. Il a expliqué que la Ville, elle aussi durement touchée par la crise, ne réclamerait pas d'augmentation du loyer actuel (une base fixe de 5 M€ assortie d'une part variable) le temps du Covid. Sans parler de baisse. L’Équipe rappelle que le loyer a été fixé dans le cadre d'une convention triennale signée par la mairie et l'OM en juillet 2017, et prolongée l'été dernier jusqu'au 30 juin 2021. Dans son programme électoral, la maire Michèle Rubirola avait pour objectif 8 M€ de base fixe assortie d'une part variable. Rien qui ne va donc dans le sens d’Eyraud.