OM, FC Nantes – Mercato : un litige financier derrière la volte-face de Pape Gueye à Watford ?

true

Si Pape Gueye (Le Havre) ne veut finalement plus signer à Watford, c’est d’abord parce que le milieu de terrain estime s’être fait avoir par le club anglais et son ex agent.

En fin de contrat au Havre, Pape Gueye (21 ans) était parti pour signer du côté de Watford. Dès le mois de janvier, le milieu de terrain avait même signé un pré-contrat avec les Hornets mais, depuis, l’intéressé a décidé de revenir dessus. Conseillé par son nouvel avocat, Pape Gueye – qui a rompu tous liens avec son ancien agent – a annoncé qu’il ne souhaitait pas rejoindre l’Angleterre et veut rompre son contrat de cinq ans avec Watford. Un contrat qu’il estime rempli d’irrégularités et invalide.

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

Le SCO Angers, club le plus chaud sur Pape Gueye

Plusieurs clubs de Ligue 1 suivent avec attention l’évolution du dossier et sont même prêts à faire une offre à Watford pour s’éviter des soucis devant la FIFA. Si tous ne sont pas prêts à payer 5 M€ pour la résiliation unilatérale du joueur du HAC, le SCO Angers – notamment – serait disposé à discuter avec les Anglais comme l’a fait savoir Manu Lonjon sur l’un de ses récents live Twitch. De leurs côtés, l’OM, le RC Strasbourg et le FC Nantes suivent le dossier avec plus de distance mais sont intéressés.

Watford lui aurait signé un tout petit contrat

Si certains supporters peuvent être réticents à voir débarquer dans leur club un joueur prêt à revenir sur un contrat signé, les derniers éléments révélés permettent de défendre Pape Gueye. En effet, son ancien agent lui aurait négocié un très mauvais deal en Angleterre pour toucher une plus grosse commission. Selon « Foot Mercato », citant des sources britanniques, le salaire de Gueye en Premier League n’aurait pas dépassé les 30 000€ brut par mois. Manu Lonjon est même encore plus précis : le milieu du HAC aurait dû toucher 17 000€ brut par mois. Une somme très inférieure à ce qu’on lui proposait en Ligue 1. De quoi comprendre sa frustration ?