OM – OL (2-1) : Payet, Mandanda, Dubois… Les premières réactions de l’Olympico

true

A l’issue de la rencontre OMOL (2-1), plusieurs acteurs du match – dont le héros de la rencontre Dimitri Payet – se sont exprimés au micro de Canal+. Morceaux choisis.

Dimitri Payet (OM) : « J’ai parlé avec mon coeur »

« Avant le match, j’ai dit ce que j’avais à dire. J’ai parlé avec mon cœur. Il y avait des choses qui étaient en moi et qui devaient sortir. Je les ai dites. Après oui, ça a fait pas mal parler, pas mal écrire mais ça ne m’a pas empêché de rester focus sur ce qu’il y avait à faire ce soir. C’était aussi une façon de se servir de ça pour se motiver ».

Steve Mandanda (OM) : « On se devait de gagner »

« Il fallait absolument gagner pour maintenir le contact et rester sur le podium. On connait la rivalité entre les deux clubs. Ce qu’il y a pu avoir avant le match avec les supporters, l’ambiance qu’ils ont mis ce soir. On se devait de gagner. C’est ce que l’on a fait. On a la chance de vivre des moments extraordinaires dans ce stade. Quand c’est comme ça, c’est vraiment magnifique ».

Léo Dubois (OL) : « On se fait transpercer dans tous les sens »

« Quand on commence un match comme ça… c’est difficile de tout retourner dans un match comme ça. En 1ère MT, on a pas le droit de faire ce qu’on a fait, on se fait transpercer dans tous les sens, dans l’axe on se fait transpercer (…) Le championnat est encore long, on voulait revenir avant la trêve, malheureusement on le fait pas. Va falloir qu’on continue à travailler. Mais bon, c’est décevant

Un souci tactique ? Je ne sais pas si on a réussi à gérer nos émotions, j’espère que c’est ça. Parce que si c’est tactique c’est plus compliqué. Mais ça va être à nous de continuer à bosser, d’avancer parce qu’il nous faut des points. On devait le faire ce soir mais on ne l’a pas fait. A nous de nous remettre en question pendant la trêve, chacun de son côté. Et puis on va repartir après la trêve.

Un gros rythme imposé par l’OM ? Nous, on n’a pas eu le rythme qu’on pouvait. Parce qu’avec le rythme qu’on peut mettre, on peut largement rivaliser. Malheureusement on l’a pas fait ce soir. Dans les duels, on a été beaucoup trop tendre en première mi-temps et c’est ce qui fait qu’on leur donne deux buts comme on l’a donné ».


Arnaud Carond