OM, OL : Eyraud, Aulas, la guerre des lobbys… Riolo se lâche

true

Sur son blog, Daniel Riolo est revenu sur l’arrêt de la saison en Ligue 1 vu au travers du prisme de la guerre entre l’OM et l’OL.

Sur « RMC », Daniel Riolo est revenu sur l’arrêt de la Ligue 1, le seul championnat majeur en Europe à avoir annoncé sa fin de saison alors que tous les autres sont déterminés à finir après la crise du coronavirus. Dans son long billet, le polémiste est notamment revenu sur la petite guerre des lobbys entre Jacques-Henri Eyraud (OM) – Jean-Michel Aulas (OL), remporté par le Marseillais.

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

« Très discret, Eyraud le président de l’OM ne veut pas entendre parler de reprise. Il est en guerre ouverte avec Aulas. Il a fait ses comptes. Assurer la Ligue des Champions, c’est capital. Quand il entend parler d’un amendement proposé par des Sénateurs proches de l’OL, visant à revenir sur la décision, il file chez Gaudin. Le sénateur le reçoit. Eyraud lui demande de faire quelque chose pour aider l’OM. Gaudin n’entend rien au foot et dit juste qu’il va se renseigner. Le lendemain, l’amendement est rejeté. Eyraud fou de joie appelle Gaudin pour le remercier. L’homme fort de la politique marseillaise en rigole encore: « Il me remercie, mais je n’ai rien fait! » Samia Ghali, sénatrice marseillaise, intervient médiatiquement et sur Twitter. Plusieurs personnalités politiques de la région attaquent Aulas », écrit Daniel Riolo qui parle d’une « « guéguerre » stupide ».

Sur ce dossier, les dés étaient de toute façon pipés avec des soutiens au plus haut niveau de l’Etat : « L’OM peut s’estimer vainqueur du lobbying. Beaucoup de Marseillais gravitent autour du pouvoir. Le Président lui même, Sacha Houlié, jeune député très actif qui s’affiche avec un maillot de l’OM ».