OM - PSG (0-2) : Pierre Ménès fustige un scandale pro-marseillais et craint le pire pour Gonzalez
Gonzalez et MbappéCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CLASSIQUE

OM - PSG (0-2) : Pierre Ménès fustige un scandale pro-marseillais et craint le pire pour Gonzalez

Pierre Ménès se réjouit du retour en grâce de Kylian Mbappé et s'inquiète de la blessure d'Alvaro Gonzalez suite au Classique remporté dimanche par le PSG face à l’OM en clôture de la 24e journée de L1 (2-0).

Il n’y a pas eu trop de suspense hier au Vélodrome entre l’OM et le PSG pour le 100e Classique de l’Histoire. Après deux buts inscrits coup sur coup dans la première demi-heure de jeu, les hommes de Mauricio Pochettino ont contrôlé le match en contenant les velléités offensives brouillonnes de ceux de Nasser Larguet (2-0).

 
VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

Ménès savoure le retour en forme de Mbappé

« Au final, les Parisiens l’ont emporté plus facilement que ne l’indique le score, même si Marseille n’a pas fait un mauvais match. Au niveau de la dernière passe et de la finition, c’est trop pauvre même pour battre un gardien aussi fébrile que Rico, analyse Pierre Ménès sur son blog avant de se réjouir pour le buteur Kylian Mbappé. Parti de ses six mètres, l’attaquant français est alors monté jusqu’à 36 km/h pour s’imposer devant Sakaï  et battre Mandanda. Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu Kylian aussi bien physiquement. À neuf jours de Barcelone, le timing est parfait. »

 

« Aucune explication à cette incompétence arbitrale »

Aussi, le consultant de Canal+ est revenu sur les deux penalties non sifflés en faveur du PSG en seconde période par le corps arbitral. « Il faudra qu’on m’explique comment monsieur Bastien peut ne pas donner deux pénos évidents pour le PSG, a-t-il tonné. C’est bien la peine d’avoir la VAR pour laisser passer des énormités pareilles. Je n’ai aucune explication à cette incompétence arbitrale, à la fois de la part de monsieur Bastien et des Pinocchios qui étaient dans le car. Encore heureux que le match était plié parce que ce sont quand même deux décisions scandaleuses. » Enfin, Ménès craint le pire pour Alvaro Gonzalez, sorti en fin de match : « À Noter qu’Alvaro s’est peut-être sérieusement blessé au genou lors de son intervention fautive sur Neymar... »