OM – SCO Angers (0-0) : Pierre Ménès découpe 3 Marseillais

true

Pierre Ménès n’a pas trop compris pourquoi le trio du milieu de terrain de l’OM a autant de mal à exister samedi devant le SCO d’Angers à l’Orange Vélodrome (0-0).

Le coup de la panne. Devant le SCO d’Angers hier (0-0), l’OM a affiché un visage bien pâle pour obtenir un triste nul devant ses supporters. Ce manque d’inspiration peut être directement relié à l’absence de Dimitri Payet, suspendu pour l’occasion. Il n’explique néanmoins pas tout aux yeux de Pierre Ménès.

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

L’absence de Payet n’explique pas tout

« Match très décevant samedi entre Marseille et Angers. Alors côté olympien, on se doutait bien que l’absence de Payet serait préjudiciable au niveau de la créativité, de la qualité technique et de la dernière passe. Mais ça n’explique pas tout, a-t-il analysé sur son blog. Cela n’explique pas pourquoi le milieu phocéen d’habitude si efficace a failli à ce point. Rongier, Sanson et surtout Lopez ont totalement raté leur match. Un seul tir cadré, pas d’occasions… Vraiment un triste match. Et des deux côtés. »

Ménès a des regrets pour… Angers 

Le consultant de Canal+ n’est pas plus tendre avec les visiteurs, trop frileux à son goût. « Vu le niveau de jeu de l’OM hier, je suis convaincu qu’avec un peu d’ambition le SCO aurait pu l’emporter. Mais l’ambition, ce n’est pas à proprement parler le point fort du jeu prôné par Moulin. En fait, dès qu’Angers joue une équipe supposée plus forte, ça bétonne à tout-va. Le SCO est « confort » au classement et pourrait se permettre de jouer avec plus d’ambition et de prise de risque », a regretté Ménès.

 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013