PSG - Girondins (2-2) : les 3 TOPS et les 3 FLOPS du match
Mbappé et BaysseCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANALYSE

PSG - Girondins (2-2) : les 3 TOPS et les 3 FLOPS du match

Le PSG ne s'est pas rassuré avant le choc contre Manchester United mercredi en étant accroché par les Girondins de Bordeaux (2-2). Voici ce qu’il faut retenir de cette rencontre.

LES TOPS :

Marco Verratti
De retour comme titulaire, le milieu du PSG aurait pu coûter un but aux siens sur une première perte de balle (6e). Malgré cela, on peut voir qu’il amène de la fluidité au jeu parisien, en optant pour des circuits de passe que lui seul peut trouver. La compagnie du très technique Rafinha n’est pas pour lui déplaire. La baisse de régime du PSG correspond à sa sortie (64e). 

Le coaching ambitieux de Gasset
L’AS Monaco a donné des idées à la L1. Menée par le PSG, l’ASM avaient réussi à renverser le PSG (3-2). Jean-Louis Gasset ne s’y est pas trompé en faisant entrer Rémi Oudin, Nicolas De Préville et Yacine Adli à l’heure de jeu ! Bien lui en a pris puisque le dernier nommé a égalisé... sur son premier ballon (2-2, 60e). A partir de là, le FCGB a été l’équipe qui a dominé les débats et aurait sans doute mérité de l’emporter. 

Neymar
Dans ses prises de balle et ses contrôles, imprécis, on sent qu’il n’est pas à 100%. Néanmoins, le Brésilien sait se montrer décisif, par le but (penalty) ou le tir repoussé par Benoît Costil qui amène le 2-1 de Moise Kean. Neymar monte en régime, il en manque toutefois encore pour être à point.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

LES FLOPS :

Hatem Ben Arfa à double tranchant
Hatem Ben Arfa a été un poison permanent pour le PSG. Auteur de plusieurs incursions de classe, le meneur des Girondins a aussi tiré le corner qui amène le CSC de Pembele et le décalage d’Adli. Problème : c’est aussi lui qui a coûté l’égalisation parisienne en prenant un risque démesuré juste devant sa défense (1-1, 26e). Cette déconvenue lourde de conséquence gâche sa belle prestation, entachée également par cette balle de match envolée dans le money time (89e).

Kylian Mbappé trop gourmand
Kylian Mbappé affirme à l’envi qu’il rêve de faire flamber ses statistiques. Ce soir était un jour sans. L’attaquant du PSG s’est procuré moult occasions mais a soit manqué de précision, soit il est tombé sur un très grand Benoît Costil (une bonne dizaine d’arrêts), comme sur ce crochet mal négocié (55e). À corriger, et vite.

Timothée Pembele, une première gâchée
Pour son premier match en pro, Timothée Pembele a raté ses débuts en inscrivant un CSC sur corner (0-1, 9e). L’absence de marques et de communication ne l’ont pas aidé. Malgré tout, le jeune défenseur parisien ne s’est pas laissé démonter en rendant une copie assez propre.