PSG : L’avant et l’après Qataris d’Alain Cayzac

Il a longtemps été un grand serviteur du Paris Saint-Germain. Il en a même été l’un de ses présidents. Et Alain Cayzac, invité par nos confrères de France 3 dans l’émission  » Paris, le club« , a raconté quelques-uns de ses croustillants souvenirs. Qui, forcément, lui rappellent une toute autre époque par rapport à ce qu’il voit aujourd’hui au Parc des Princes. « La différence, c’est que l’équipe gagne. Moi, j’étais sans arrêt en communication de crise. J’ai rarement eu une journée de tranquillité. Quand on a gagné la coupe de la Ligue, il y a eu une banderole qui m’a gâché la fête. Quand on gagnait deux matchs, il y avait un problème. On avait un vrai besoin de se justifier, de communiquer. Aujourd’hui, on a presque l’impression qu’il ne peut rien arriver au PSG. Quand on fait un partout à dix minutes de la fin, de mon temps, on se disait : « Pourvu que l’on ne se prenne pas un but ». Maintenant, on est à peu près sûr qu’ils vont en marquer un. »