par Alexandre Corboz

PSG : les propos ambigus de Salvatore Sirigu

A l’occasion d’une opération promotionnelle autour du jeu vidéo « Call of duty », Salvatore Sirigu a lâché quelques phrases sujettes à interprétations.

A l’occasion d’une opération promotionnelle autour du jeu vidéo « Call of duty », Salvatore Sirigu a lâché quelques phrases sujettes à interprétations.

Depuis que Kevin Trapp est arrivé et l’a poussé sur le banc, Salvatore Sirigu est sorti de la sphère médiatique. Même s’il ne vit pas forcément bien sa situation de doublure, l’international italien garde ses états d’âme pour lui.

A l’occasion d’une interview à L’Equipe en compagnie de Javier Pastore et Marquinhos pour évoquer sa passion du jeu vidéo de combat « Call of duty », Sirigu n’a rien lâché… Sauf quelques petites phrases au double sens certain. « En ce moment, on joue beaucoup. Peut-être même trop… », sourit l’ancien joueur de Palerme d’un ton badin.

« Je suis un joueur important, pas indispensable »

Alors que ses partenaires le décrivent comme le meilleur gamer du vestiaire, Salvatore Sirigu parle de son statut : « Je suis un joueur important, pas indispensable… Il y en a d’autres qui sont à mon niveau », a glissé l’Italien dans un large sourire et sous les éclats de rires de ses deux comparses.

Questionné sur le match Real Madrid – PSG, le deuxième gardien parisien s’en est amusé : « T’as juste choisi les trois personnes qui n’ont pas joué. C’est bien… Est-ce qu’on peut gagner la C1 ? Tu vas loin. On a fait un bon match. C’est bon pour la confiance. Nous verrons pour l’avenir mais nous ne pouvons pas dire maintenant qu’on gagnera la Ligue des Champions. On le dira demain… »

Pour mieux comprendre le contexte et vous faire votre propre opinion sur la lecture des propos :

Foot - Jeux vidéo : Marquinhos, Sirigu et... par lequipe