PSG – Mercato : les malheurs de l’OL pourraient faire les affaires parisiennes pour Cavani

true

Arrivé en urgence sur le dossier Bruno Guimaraes (Athletico PR) pour contrer l’OL, l’Atletico Madrid pourrait être contraint de repousser de six mois le dossier Cavani (PSG).

Tombé d’accord avec l’Athletico Paranaense pour un transfert du capitaine de la sélection olympique brésilienne Bruno Guimaraes (25 M€ + 20% à la revente), l’OL a connu une petite douche froide avec l’irruption de l’Atletico de Madrid sur le dossier. En effet, les Colchoneros, qui avaient négocié une priorité pour le milieu de terrain lors du transfert de Renan Lodi l’été dernier, ont activé cette clause à la surprise générale.

L’Atletico n’a les moyens que pour un gros coup

Du côté de Lyon, cette décision du deuxième club de Madrid est difficile à digérer. Tard jeudi soir, Jean-Michel Aulas s’est agacé sur Twitter, dénonçant une « clause contraire aux règles FIFA et son article 83.1 sur la régulation ». Si l’OL est prêt à saisir les instances compétentes en cas d’échec du dossier Guimaraes, du côté du PSG le positionnement de l’Atletico est une excellente nouvelle.


En effet, comme le rapporte « L’Equipe », le poids économique du dossier Bruno Guimaraes (25 M€) devrait, de facto, mettre fin à la piste menant à Edinson Cavani. L’Atletico ne pourrait pas mener de front les deux dossiers sans s’exposer aux foudres du fair-play financier. Autant dire que du côté de Paris on croise les doigts pour que Bruno Guimaraes choisisse les Colchoneros et non l’OL de Juninho. La décision définitive ne devrait plus tarder…

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008