PSG, OL, OM, ASSE, FC Nantes : Canal+ est loin d'avoir éloigné le risque de faillite des clubs !
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
DROITS TV

PSG, OL, OM, ASSE, FC Nantes : Canal+ est loin d'avoir éloigné le risque de faillite des clubs !

Alors que les clubs de Ligue 1 s'endettent pour passer la crise, l'accord négocié entre Canal+ et la LFP n'est pas forcément une bonne nouvelle. Explications.

Zapping But! Football Club Top 10 : les meilleurs passeurs de Ligue 1 en activité

Si Canal+ a repris les droits de la Ligue 1 jusqu'à la fin de saison et donne ainsi une visibilité économique sur plusieurs mois aux clubs, le manque à gagner de 500 M€ sur les 1,3 milliards attendus en 2020-21 fait quand même très mal.

Directeur du centre de droit et d'économie du sport de Limoges (CDES), Didier Primault s'est confié dans les colonnes du Parisien. Pour lui, cet accord négocié au rabais n'arrange rien aux clubs à l'économie déjà fragile avec l'absence de billetterie et la baisse des transferts.

Les banques pourraient refuser certains clubs

Des faillites ne sont d'ailleurs pas exclues : « Le risque est réel. La Ligue a déjà emprunté de l'argent pour faire face aux échéances impayées par Mediapro. Même si de l'argent rentre, il va falloir rembourser ces prêts. Les perspectives sont très sombres, je me demande jusqu'à quand les clubs peuvent tenir. Cela étant, ces derniers ne sont pas tous affectés à même hauteur parce qu'ils n'ont pas tous exactement le même modèle économique. Un banquier qui voit arriver l'OL, propriétaire de son stade, ne traitera pas ce dernier comme un autre club, qui mise sur son actif joueur et se trouve très dépendant des droits télé, comme c'est le cas des budgets les plus modestes… »

Forcément, dans ces cas-là, les clubs les plus menacés sont ceux dont les actionnaires n'ont pas forcément les moyens de remettre de l'argent au compte courant pour pallier aux problèmes de trésorerie...

Pour résumer

En payant la Ligue 1 au prix qu'il a dicté, Canal+ dicte la vision du football français dans les mois à venir... Mais il fragilise certains clubs.

Alexandre Corboz
Article écrit par Alexandre Corboz