PSG, OL, OM, FC Nantes, ASSE : la LFP colle une pression XXL à beIN Sports
Credit Photo - Montage sur la base de photos Icon Sport
par Alexandre Corboz
DROITS TV

PSG, OL, OM, FC Nantes, ASSE : la LFP colle une pression XXL à beIN Sports

La LFP a envoyé un courrier à beIN Sports pour lui rappeler ses obligations si la traite de droits TV du 5 août n'était pas payée en temps et en heure...

Zapping But! Football Club Ligue 1 : le classement des buteurs de la saison 2020-2021

En rendant les droits TV qu'il détenait en sous-licence de beIN Sports pour 332 M€, Canal+ a rompu le contrat le liant à son partenaire. En attendant que les deux chaînes se retrouvent devant les tribunaux pour en découdre, la LFP va donc se retourner vers le premier propriétaire du lot 3 pour obtenir son dû à moins de trois semaines de la reprise.

BeIN Sports dans l'oeil de la Ligue

Problème : beIN, qui était placé sous respiration artificielle par C+, n'a aujourd'hui plus la voilure économique pour s'acquitter de sa dette. Une situation qui complique la position de Nasser al-Khelaïfi, à la fois patron de la chaîne et président du PSG siègeant au Conseil d'admnistration de la LFP.

Vendredi, la LFP a adressé un courrier à la chaîne qatarie afin que celle-ci s'engage formellement à payer les sommes dûes mais également à produire les deux rencontres du contrat et à s'assurer de la diffusion. En cas de manquement, la Ligue se réserve le droit d'assigner à son tour beIN en justice. Pour rappel, la première échéance des droits TV pour la saison 2021-22 est fixée au 5 août, les affiches des 7, 8 et 9 août (1ère journée) ne sont pas encore programmées … Et deux d'entre elles risquent même l'écran noir.

beIN Sports est sous pression

Lâché par Canal+ contre qui elle se retourne en justice, la chaîne qatarie doit également faire face aux menaces de la LFP en cas de non paiement de l'échéance du 5 août. Nasser al-Khelaïfi se retrouve dans une position intenable...