PSG, OL, OM – Mercato : le coronavirus pourrait brider l’exode des pépites !

true

Alors que les clubs étrangers prendront de moins en moins de risques financiers sur de très jeunes joueurs, le PSG, l’OL ou encore l’OM pourraient profiter de la crise pour conserver leurs talents.

Ces dernières années, les clubs français ont dû faire face à un grand exode des éléments les plus prometteurs de leurs centres de formation. En effet, à l’approche de la fin de leurs contrats, beaucoup de « pépites » ont fait l’objet d’offres énormes émanant de l’étranger, avec grosse prime à la signature, les incitant à laisser tomber leurs clubs de toujours.

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

La crise sanitaire du Covid-19 passant par là, une vraie réflexion s’est installée dans tous les clubs. Aussi bien en Ligue 1 et Ligue 2 où, du fait de la rigueur budgétaire à venir, les dirigeants seront amenés à réfléchir à deux fois avant de multiplier les contrats à l’attention des jeunes en fin de formation, que depuis l’étranger où les grosses prises de risques se feront moins importants.

Le coronavirus gèle certains dossiers sensibles

D’après « L’Equipe », cette situation pourrait changer la donne dans les très grands clubs où certains dossiers sensibles ne sont toujours pas tranchés. C’est le cas au PSG avec Adil Aouchiche et Tanguy Kouassi mais également à l’OL (Pierre Kalulu, Yaya Soumaré, Florent Da Silva) et à l’OM (Isaac Lihadji).

Un recruteur d’un grand club européen confirme d’ailleurs au quotidien sportif cette situation tendue : « C’est sûr qu’il est probable qu’on ne puisse pas proposer des primes à la signature aussi importantes qu’habituellement et c’est un facteur de décision très important dans certains dossiers. On est aussi privé d’une période où on occupe traditionnellement le terrain pour observer les joueurs et discuter avec leurs entourages. Et la suite est déjà tronquée puisque les phases finales des championnats nationaux des U17 et U19 ont été annulées… »