PSG, OM, ASSE, FC Nantes : Kachkar, Rocancourt... Les salariés de Telefoot accablent Mediapro !
Jaume RouresCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
COLERE

PSG, OM, ASSE, FC Nantes : Kachkar, Rocancourt... Les salariés de Telefoot accablent Mediapro !

L'arrêt prochain de la chaîne Telefoot vient conclure de manière terrible le fiasco Mediapro. De quoi susciter la colère en interne.

Zapping But! Football Club Diego Maradona : les stats de la carrière d'El Pibe de Oro

Au vu des deux mois qui viennent de s'écouler, et du fiasco qui se dessinait entre Mediapro et la LFP, l'issue annoncée ce vendredi ne faisait guère de doutes. Dans un avenir proche, la chaine Telefoot va s'arrêter et les fameux droits télé de la Ligue 1 et de la Ligue 2 vont être remis en jeu.

De quoi écœurer, forcément, les journalistes qui ont misé sur le projet Telefoot et vont se retrouver prochainement sur le carreau. « Le jour où Jaume Roures est venu nous parler, j'ai compris que c'était mort. C'est un menteur, un escroc qui nous a tous embobinés. Ce mec, c'est un Christophe Rocancourt », lâche un premier journaliste au Parisien.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU PSG

Roussier épargné en interne

Même son de cloche chez un autre avec un parallèle tout aussi négatif. « Roures, il me fait penser à Jack Kachkar, le mytho qui voulait reprendre l'OM. J'ai quitté une bonne situation, j'ai bossé comme un fou et je réalise que c'était pour un escroc. Le pire, c'est que maintenant je vais être au chômage et que j'aurai la réputation de traître pour mes anciens employeurs ».

Alors que le patron de Mediapro Jaume Roures semble donc la principale cible de la colère des journalistes, ces derniers sont en revanche plus compréhensif avec Jean-Michel Roussier, responsable opérationnel de Telefoot. Même lui, à en croire les journalistes, est tombé dans le panneau des garanties finalement envolées. « Jean-Michel Roussier, qui n'est quand même pas n'importe qui dans le milieu, en avait eu. Lui aussi, il est tombé des nues depuis quelques semaines. Je sais qu'il doit culpabiliser de nous avoir recrutés », assure un membre de la chaîne.