PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes, RC Lens : les audiences de L1 flinguées par Mediapro ?
Credit Photo - Icon Sport
par La rédaction
MEDIAS

PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes, RC Lens : les audiences de L1 flinguées par Mediapro ?

Rarement la Ligue 1 aura été aussi compliquée à suivre que cette saison avec l'arrivée de Mediapro. Il en résulte un désintérêt pour le championnat...

En passant ses affiches du diffuseur historique Canal+ à la chaîne de Téléfoot Mediapro lancée seulement quelques jours avant le début du championnat de Ligue 1, la LFP a-t-elle commise une erreur dans la valorisation de son produit ? Pour l'instant, la Ligue jure que non et veut se laisser du temps. Mais le fait que le diffuseur sino-espagnol ne paie plus ses traites de droits TV depuis début octobre laisse à penser que oui. Les audiences révélées par L'Equipe par le biais des chiffres de Médiamétrie confirme une tendance inquiétante pour le football français.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE LA LIGUE 1

Même le foot sur Canal marche moins bien

En effet, si Mediapro ne dévoile pas (pour l'instant) ses audiences sur les matches de L1 se contentant d'un nombre d'abonnés plafonné à 600 000, Canal fait toujours passer ses chiffres et il en ressort que les résultats sont loin d'être probant. Un chiffre résume d'ailleurs le souci : avec 1,06 million de téléspectateurs, le Grand Prix de Formule 1 d'Emilie-Romagne pèse quasiment autant que la somme des deux matches du même week-end diffusé sur C+ , à savoir Nantes – PSG (583 000) et AS Monaco – Girondins (513 000).

Cette saison, un seul match diffusé par Canal+ a passé le million de téléspectateurs... Et de justesse : PSG – Stade Rennais (1,026M), co-diffusé par Téléfoot. On est très loin du score réalisé en octobre 2017 avec le premier Classique OM – PSG (2-2) de Neymar et Mbappé, diffusé en prime le dimanche soir et attirant 2,57 millions de curieux.

Les fans se désintéressent de la L1 et se tourne vers d'autres sports

Reste que pour Philippe Bailly, président du cabinet NPA Conseil et interrogé par L'Equipe, la faute n'en incombe pas seulement au nouveau diffuseur : « Il n'y aurait que l'arrivée du nouvel acteur, ça irait. À moins d'être un inconditionnel d'un club de Ligue 1 - et encore, il faut s'accrocher -, il y a un effet huis clos sur la qualité du produit audiovisuel. Celle du jeu n'est pas au rendez-vous et les clubs français ne performent pas en Coupe d'Europe, ce qui fait qu'on a moins envie de les suivre en L1. Cela ressemble à une saison noire et cela se ressent aussi sur les audiences ». Preuve que l'intérêt pour le sport est toujours présent chez les abonnés de Canal+, les résultats d'audience des sports motorisés ont explosé avec +20% pour la F1 et +69% pour le MotoGP.