PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes, Stade Rennais : un nouveau couac gravissime avec Mediapro
Rivère et CaillotCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
PAYE

PSG, OM, OL, ASSE, FC Nantes, Stade Rennais : un nouveau couac gravissime avec Mediapro

Alors que la conciliation ne porte pas ses fruits, le crash de Mediapro avec les droits TV pourrait coûter encore plus cher que prévu aux clubs français.

Mediapro garde sa ligne de conduite et celle-ci n’est pas pour arranger la santé financière des clubs français. Après n’avoir pas payé son échéance du 5 octobre (172 M€) au titre des droits télé de la L1 et de la L2, L’Équipe explique que le groupe sino-espagnol ne semble pas vraiment être parti pour honorer la suivante (le 5 décembre), d’un montant de 162 M€. 

Si cela se vérifie, il faudrait donc pour la LFP contracter un nouvel emprunt auprès d’un établissement bancaire. L’affaire n’est pas si simple puisque la Ligue a déjà 120 M€, il y a un mois et demi, pour pallier la défaillance de Mediapro et que les banques sont de plus en plus regardantes devant les dettes accumulées.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

« La situation est réellement grave »

« Une fois les remboursements effectués, il ne lui reste plus que 5 M€ tous les deux mois. Pas vraiment de quoi convaincre une banque de vous prêter 100 M€. La situation est réellement grave, peut-on lire dans le quotidien sportif. Les présidents de club en ont conscience, mais la plupart avaient compris qu’en cas de nouveau défaut de paiement de Mediapro, le 5 décembre, l’activation d’un nouvel emprunt était automatique et d’ores et déjà réglée. Manifestement, c’est plus compliqué que cela. Une inquiétude supplémentaire dont ils se seraient bien passés. »