PSG, OM, OL : les règles du fair-play financier encore durcies prochainement ?
par Alexandre Corboz

PSG, OM, OL : les règles du fair-play financier encore durcies prochainement ?

En marge du 44e congrès de l'UEFA, son président Aleksandr Ceferin a ouvert la voie à une nouvelle réforme du fair-play financier.

A la seule évocation de son nom, le fair-play financier fait trembler les grands clubs européens. Il faut dire que, ces dernières années, l'UEFA a souvent frappé fort. Dernière victime en date : Manchester City, banni de Coupes d'Europe pour deux ans du fait de ses manquements aux règles du FPF.

Pour l'heure, aucune action en justice n'est parvenu à mettre à mal le projet porté en son temps par Michel Platini. Et l'actuel président de l'UEFA Aleksander Ceferin envisage encore de faire évoluer les règles du fair-play financier et même de les renforcer à moyen terme.

Pas de date pour le nouveau FPF mais une vraie réflexion

Ce mardi, en marge du 44e congrès de l'UEFA à Amsterdam, le président de l'association européenne s'est exprimé sur la question, reconnaissant une réflexion sérieuse : « Il est trop tôt pour dire ce qui se passera à l’avenir, mais nous y réfléchissons, nous allons probablement devoir l’adapter ».

Une annonce qui pourrait avoir un impact direct sur les clubs français. Si le PSG parvient tant bien que mal à s'aligner sur les règles actuelles et que l'OL fait tout pour figurer parmi les bons élèves, l'OM se retrouve de son côté en grande difficulté, contraint à vendre pour rester dans le déficit autorisé et ne pas avoir à signer un accord de règlement avec des sanctions pour 2020-2021...