L’instant PSG : du respect pour Edinson Cavani s’il vous plaît

true

Supporter inconditionnel du club parisien depuis sa plus tendre enfance, Stéphane Tan, journaliste à But!, reviendra chaque vendredi soir sur l’actualité de son club de coeur.

Légende vivante du Paris Saint-Germain, Edinson Cavani voit son statut être remis en cause depuis l’arrivée de Mauro Icardi. L’Uruguayen, en fin de contrat à l’issue de la saison, pourrait quitter le club par la petite porte.

Attendez une petite seconde, on parle bien d’El Matador, le meilleur buteur de l’histoire du club (195 buts en 287 matchs) ? De celui qui s’est donné corps et âme pour le maillot depuis son arrivée dans la Capitale en 2013 ? Du 11ème joueur le plus capé de l’histoire (287 matchs) ?

Oui, Edinson Cavani est à des années lumières de son meilleur niveau, le poids des années commençant à se faire ressentir. Il enchaîne les blessures et se rapproche inéluctablement de la fin. Et pour couronner le tout, il a même vu débarquer Mauro Icardi, concurrent de taille à l’efficacité redoutable. Il ne fait aucun doute que l’Argentin est meilleur, du moins à l’heure actuelle. Et qu’il mérite d’être l’avant-centre titulaire du PSG.

Une sortie à la hauteur de son dévouement

Mais comment effacer sept années de dévouement absolu du Matador en un simple claquement de doigts ? Entre Edinson Cavani et le Paris SG, le coup de foudre n’a pas été immédiat, rappelons-le. Durant trois saisons, il a été forcé d’évoluer sur le flanc gauche pour permettre à Zlatan Ibrahimović de jouer dans l’axe. Mais il a su, à force de travail, d’abnégation, de générosité et surtout d’amour  envers le PSG, modifier les jugements à son égard. Cavani est aujourd’hui le chouchou des supporters, qui n’hésitent pas à soutenir l’Uruguayen à chacune de ses entrées, avec un chant à sa gloire sur l’air des « Démons de minuit ».

Ces derniers sont conscients de ce qu’il a apporté, de ce qu’il apporte et ce qu’il apportera encore et ce, jusqu’à la dernière seconde où il revêtira la tunique parisienne. Pour toutes ces raisons et toutes ces années de loyauté, Edinson Cavani mérite un meilleur traitement. On ne demande pas à Thomas Tuchel de le titulariser à chaque rencontre, loin de là. Mais de lui offrir un temps de jeu respectable et de ne plus le faire jouer à gauche. Il serait bienvenu, également, de clarifier sa situation contractuelle le plus rapidement possible. Pour lui, pour le club et pour les supporters.

Et si cette saison venait à être la dernière, on espère que l’institution PSG lui offrira une sortie à la hauteur de son dévouement pour le maillot Rouge et Bleu. Digne du joueur et de l’homme qu’il est. 

Stéphane TAN