PSG – EXCLU Un ancien président s’élève contre l’affaire Zlatan

Zlatan Ibrahimovic faisait la Une de tous les journaux lundi. Non pas pour quelque exploit sportif, mais à cause des propos que l’attaquant du PSG avait tenus la veille après la défaite à Bordeaux (3-2), critiquant l’arbitrage de ce « pays de merde » . Une bonne partie du paysage politique français a cru bon de commenter l’affaire. Une polémique qui n’aurait jamais dû atteindre de telles proportions selon l’ancien président du club de la capitale Alain Cayzac.

« Je trouve que c’est complètement exagéré, nous a confié ce dernier. Mercredi, j’ai regardé l’émission Un Soir à la Tour Eiffel sur France 2 avec Pascal Praud, Charles Biétry et Michel Boujenah qui parlaient de Zlatan. Un moment, Boujenah a dit : ‘Vous vous rendez compte, on parle de ça depuis une demi-heure alors qu’on n’a fait que cinq minutes sur les attentats à Tunis ?’ J’ai trouvé sa remarque très juste. Que le ministre des Sports réagisse parce qu’il a cru que Zlatan s’en prenait à la France, bien que sa remarque ne concernait selon moi que le football, pourquoi pas. Il est dans son rôle. Mais de là à en faire une affaire d’état…

(…) Quand on a fait du sport, on sait qu’on peut péter les plombs sous le coup de la déception. Le problème, c’est que maintenant, il y a des caméras partout. Même un joueur qui s’énerve chez lui sera bientôt filmé ! Je ne dis pas que Zlatan a eu raison. Mais que le monde politique s’empare de l’affaire, c’était disproportionné. »

Ibrahimovic risque plusieurs matches de suspension infligés par la commission de discipline.

Julien DEMETS