Lancer le diaporama
PSG : les 5 motifs d'espoir avant le match retour à Chelsea
+7
LANCER LE DIAPORAMA
par nicolas.breton

PSG : les 5 motifs d'espoir avant le match retour à Chelsea

Un match nul à domicile, qui plus est en ayant encaissé un but, ne constitue pas un bon résultat en vue d'une qualification.

Mais la prestation du club de la capitale ce soir face à Chelsea (1-1) en huitième de finale aller de la Ligue des Champions est porteuse de grands espoirs.

[gallery]

Paris a trouvé la brèche

Les équipes entraînées par José Mourinho passent pour de véritables murailles défensives ne concédant que très peu d'occasions. Ce soir, pourtant, ce n'est pas moins d'une demi-douzaine d'opportunités de faire trembler les filets que se sont procurés Zlatan Ibrahimovic et sa bande. Avec patience ou grâce aux décrochages du Suédois, Paris a réussi à contourner le bloc adverse. Reste à battre Thibaut Courtois...

Chelsea pas supérieur physiquement

Les hommes de José Mourinho, éliminés de la Cup, avaient profité de six jours de repos, quand le PSG n'en a eu que trois. La différence ne s'est pas vue sur le terrain. Mieux, les attaquants Rouge et Bleu ont très souvent pris le dessus sur les défenseurs anglais dans le domaine aérien (trois occasions de la tête), un domaine où ces derniers étaient censés régner sans partage. Il faudra exploiter cet avantage au match retour.

David Luiz au milieu, un plus dans l'impact

Non, l'international brésilien, qui retrouvait ce soir ses anciens partenaires, ne sera jamais l'égal de Thiago Motta dans la construction des offensives. Mais les duels, ça, il connaît. Et face à Chelsea, dans ce qui ressemblait parfois à une guerre de tranchée, l'ancien Londonien n'a pas hésité à bouger ses adversaires directs. Il est rare qu'une équipe réponde aussi bien à la dureté des coéquipiers de John Terry.

Cavani signe un grand match

L'international uruguayen n'est plus le même homme lorsqu'il quitte les pelouses de Ligue 1 pour celle des joutes continentales. Outre son égalisation permettant à son équipe de croire en ses chances avant le match retour, El Matador a fait preuve d'une justesse qu'on le lui soupçonnait pas dans les passes et même réalisé quelques dribbles inspirés, lui que le ballon semble habituellement embarrasser. Prometteur avant le retour.

Hazard inexistant

Comme la saison dernière, l'ailier gauche était annoncé comme la principale menace londonienne sur les buts de Salvatore Sirigu. Et comme il y a un an, on ne l'a pas vu. L'international belge a brillé davantage par sa capacité à obtenir des coups francs (pas toujours justifiés) qu'en faisant la différence balle au pied. S'il parvient à nouveau à le neutraliser dans trois semaines, le PSG aura des raisons de croire en la qualification.

Albums Photos