PSG : Antero Henrique multiplie les couacs en série en interne

Nommé directeur sportif du PSG l’été dernier, Antero Henrique ne donne pas de signes positifs en interne. Le centre de formation est un de ses points faibles.

Au cœur des négociations dans l’opération Neymar l’été dernier, avant d’en être écarté par Pini Zahavi, Antero Henrique est aujourd’hui dans l’œil du cyclone au PSG. Et pas seulement pour le recrutement. Chargé aussi de promouvoir le centre de formation du club de la capitale, le directeur sportif portugais serait en effet à côté de la plaque.

« Entre burn-out, incompréhensions vis-à-vis des choix d’une direction multitête, hésitations sur les décisions à prendre, les raisons de la grogne sont légion, explique L’Équipe ce jeudi. L’arrivée d’Antero Henrique devait être synonyme de nouvelle organisation du centre de formation, mais il semble que les effets d’annonce n’aient pas été suivis d’actes. »

Parmi les griefs formulés à l’encontre d’Henrique, le quotidien sportif cite une « armée mexicaine » aux postes à responsabilité au centre de formation (4 personnes), des décisions incompréhensibles notamment en terme de communication, des entraîneurs dans le flou et enfin des résultats en berne. Pour tenter de remédier à ces couacs en série, Henrique aurait pris la décision de miser sur des anciennes figures du PSG : Jimmy Algerino (1996-2001), Fabrice Abriel (1997-2002, dont trois ans de formation) et Thiago Motta (pour les U19) sont évoqués pour la saison prochaine.

JP