PSG – Coronavirus : Kylian Mbappé a fait flipper un coéquipier

true

Ander Herrera s’est exprimé sur la crise sanitaire du Covid-19, l’arrêt des championnats … Et les craintes que Mbappé a suscité dans le vestiaire avant Dortmund.

Arrivé l’été dernier en provenance de Manchester United, Ander Herrera ne fait pas beaucoup de bruit au Paris Saint-Germain mais répond présent à chaque fois qu’il est opérationnel. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Espagnol – qui est déjà parfaitement intégré à la France – fait preuve d’un état d’esprit exemplaire.

A lire aussi : Tous les articles sur le PSG

Dans cette période difficile de confinement face à la crise sanitaire du Covid-19, les personnalités se révèlent et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Ander Herrera a une vraie mentalité de joueur de club. C’est en tout cas ce qui ressort de son interview donnée cette semaine à l’émission « El Larguero » sur « Cadena SER ».

Boxing day, salaire en baisse… Herrera prêt à de gros efforts

« Nous, les footballeurs, ne sommes pas en vacances et nous devons terminer la saison. Si cela se termine le 30 juin, c’est phénoménal, mais si cela se rallonge un peu, c’est comme ça. Et la saison prochaine, nous serons sans vacances de Noël », a-t-il lâché en préambule. Prêt à envisager un Boxing day à la française, Herrera est aussi ouvert à une baisse de son salaire en période de crise.

« Je pense que nous devons être cohérents avec la situation mondiale, avec la situation du football et des clubs. Je suis personnellement très reconnaissant de l’effort que le PSG a fait pour m’avoir et pour le salaire que j’ai. Bien sûr, nous les écouterions et, si les choses sont raisonnables, un accord pourrait être trouvé », a poursuivi Herrera.

Le Basque a également raconté sa grosse frayeur à la veille de PSG – Dortmund quand Kylian Mbappé a été testé (négatif) au Covid-19 : « Le week-end précédent, Neymar avait organisé un repas pour nous souder afin de remporter le match. J’étais assis à côté de lui durant tout le repas. Quand il a été testé pour le coronavirus, j’étais plus effrayé que lui ».