par Raphaël Nouet

PSG : la justice espagnole a encore Neymar dans le viseur

Le transfert de Neymar au FC Barcelone en 2013 continue d'intéresser la justice alors que le club comme le président qui l'a acté ont été condamnés.

Cette fois, c'est le FC Santos qui doit régler une note de 3,5 M€.

Voilà une bonne raison pour Neymar de ne pas retourner en Espagne ! La justice ibérique ne cesse en effet de remuer la vase s'étant accumulée lors de son transfert de Santos au FC Barcelone en 2013. Pour rappel, la somme déclarée par les deux clubs n'avait absolument rien à voir avec ce que les “Blaugranas” ont réellement versé. En effet, le père du joueur a pris un chèque énorme dans l'opération.

La justice espagnole avait fait la lumière sur cette triste affaire et notamment condamné le président barcelonais de l'époque, Sandro Rosell, qui dort toujours en prison depuis. Mais ce n'est a priori pas terminé. En effet, le président actuel du FC Santos, club formateur de Neymar, a fait savoir à l'AFP que le ministère des finances espagnol lui réclamait 3,5 M€.

Le coup est dur pour Santos qui n'a pas les moyens de payer une telle somme et qui, s'il ne la règle pas montant, s'expose à des pénalités, voire à des poursuites judiciaires qui pourraient mener à son affaiblissement. Car la seule façon de recevoir autant d'argent consiste à vendre rapidement ses meilleurs joueurs. Merci qui ?

R.N.

Pour résumer

La justice espagnole réclame une grosse somme d'argent au FC Santos, club formateur de Neymar, correspondant à son transfert au Barça.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.