par Raphaël Nouet

PSG : la réponse très énervée de Daniel Alves à Diego Forlan et des critiques espagnols

Daniel Alves n'est pas qu'un gai luron.

Il sait aussi remettre les critiques à leur place, notamment celles qui l'ont lié au “penaltygate” entre Neymar et Cavani.

Pour avoir passé quatorze saisons en Espagne, de 2002 à 2016 entre Séville et Barcelone, Daniel Alves reste très lié à la Liga et à tout ce qui s'y passe. Ou se dit. Le Brésilien lit et écoute tout ce qui se raconte sur son compte ou celui de son club. Quand il entend une critique, il n'hésite jamais à rétablir la vérité, du moins la sienne. C'est arrivé ce jeudi après que l'ancien attaquant de l'Uruguay Diego Forlan ait déclaré à la Radio Cope : “Ça n'a aucun sens que Dani Alves aille prendre le ballon. Il ne faut pas qu'il y en ait un troisième qui vienne en aider un pour que celui qui tire toujours ne tire pas. C'est puéril. Mais bon, ce sont des amis, des Brésiliens, ils se défendent entre eux. Il n'a rien à faire dans cette action de jeu. Bon, Alves peut tirer les coups francs, il a déjà montré qu'il les tirait bien et pouvait marquer. S'il demande le ballon pour lui, d'accord, mais en tant que troisième, ça n'a aucun sens“.

Une attaque pas franchement virulente mais qui a eu le don d'énerver le néo-Parisien : “Je ne sais pas quel match vous avez regardé, mais pour votre information, je n'ai pris le ballon à aucun coéquipier, au contraire c'est à moi qu'on l'a pris. Sachez aussi, pour vos statistiques, que le dernier but sur coup franc du PSG, c'est moi qui l'ai marqué... Alors fermez vos gueules et arrêtez de faire des polémiques sur mon nom”.

R.N.