PSG : le club sanctionné pour la mise à pied d’Adrien Rabiot

PSG : le club sanctionné pour la mise à pied d'Adrien Rabiot

La commission paritaire d’appel de la LFP a donné raison à Adrien Rabiot dans le litige qui l’oppose au PSG.

Rabiot 1 – PSG 0. Ce lundi, la commission paritaire d’appel de la LFP a donné raison à Adrien Rabiot dans le litige qui l’oppose à son ancien club, révèle L’Equipe. Dans un premier temps, la commission juridique de la LFP avait tranché le 3 juin 2019 en faveur du joueur de la Juventus. Une décision qui a donc été confirmée en appel.

Le PSG avait retiré la prime d’éthique du mois de mars, estimée à 40 000 € à Rabiot suite à son « like » sur Instagram quand Patrice Evra s’était moqué du PSG, dans les tribunes du Parc des Princes, après l’élimination en Ligue des champions contre Manchester United (2-0, 1-3).

Deux sanctions contre Rabiot pour son like à Evra, c’était une de trop

La commission estime que « la mise à pied disciplinaire notifiée le 3 avril 2019 est intervenue postérieurement au non-versement de la prime d’éthique qui revêt le caractère d’une sanction, qu’en l’application d’un « non bis in idem », le PSG ne pouvait sanctionner deux fois M. Adrien Rabiot pour les mêmes faits fautif, et qu’il y a donc lieu de considérer que la mise à pied disciplinaire de M. Adrien Rabiot est irrégulière ».

Laurent HESS