PSG : le plan de Tuchel pour Mbappé face à l’Atalanta se dévoile

true

Kylian Mbappé devrait être disponible pour le quart de finale de Champions League entre le PSG et l’Atalanta Bergame. Mais pas au meilleur de sa forme.

Ce dimanche, L’Equipe consacre sa Une et sa première double page à l’état de santé de Kylian Mbappé, sorti sur blessure il y a deux vendredis après un gros tacle du Stéphanois Loïc Perrin. Annoncé forfait pour le choc face à l’Atalanta Bergame en quarts de finale de la Champions League le mercredi 12 août, l’attaquant du PSG devrait finalement bien être présent. Le quotidien explique à ce sujet :

A lire aussi : Tous les articles sur le PSG

« Le staff espère qu’à partir de samedi prochain, premier jour de stage à Faro, Mbappé sera capable de reprendre l’entraînement avec le ballon. Sera-ce suffisant pour défendre les chances du PSG en C1 ? S’il est prêt, il ne le sera pas complètement. Le comeilleur buteur du dernier championnat de France (18 buts, comme Wissan Ben Yedder) sera d’autant moins à 100% de ses capacités que sa préparation physique aura été interrompue pendant quinze jours à cause de sa blessure. »

« Mais s’il peut entrer en jeu dans les trente dernières minutes, voire jouer la première heure face à l’Atalanta, son entraîneur ne s’en privera pas. C’est l’objectif du club de la capitale. Depuis que Mbappé est absent, c’est-à-dire depuis la 33e minute de PSG-Saint-Etienne, les Parisiens ont joué 177 minutes (hors temps additionnel) sans marquer. »

Au regard des forfaits du côté de l’Atalanta Bergame et même de son état de forme (elle reste sur un nul à Milan, une laborieuse victoire à Parme et une défaite à domicile contre l’Inter), le plan de Thomas Tuchel pourrait cependant être le suivant : coucher le nom de Kylian Mbappé sur la feuille de match histoire d’instiller la crainte chez son rival italien et ne le faire rentrer qu’en fonction des événements.

Si le PSG est à la hauteur de sa réputation et qu’il déroule face à la Dea, Mbappé ne rentrera pas et sera ménagé pour la demi-finale une semaine plus tard. Si, en revanche, les choses tournent mal, il pourrait faire son entrée dès la pause. Avec le risque énorme de le voir rechuter de sa blessure…

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001