PSG : l’émir du Qatar fait trembler Nasser Al-Khelaïfi

true

La défaite du PSG à Dortmund en 8es de finale aller de la Ligue des champions (1-2) donne des sueurs froides au présent Nasser Al-Khelaïfi.

Les premières secousses nées de la défaite à Dortmund mardi en Ligue des champions (1-2) ont frappé le PSG. Avant les sketchs du frère de Presnel Kimpembe et de Thomas Meunier, Neymar avait dégainé le premier en critiquant le club de l’avoir mis sous cloche depuis le 1er février et sa blessure aux côtes. Les déclarations de Neymar ne sont pas bien passées en interne. 

A lire aussi : Tous les articles sur le PSG

« Ces propos ont été commentés et ont agacé certains membres du staff, assure RMC Sport. Plusieurs salariés n’ont pas apprécié qu’on puisse remettre en cause le travail de la cellule médicale. En interne, on ne souhaite pas alimenter les débats autour du discours de Neymar. Mais on tient tout de même à rappeler que le joueur est aussi fautif. On aurait, par exemple, bien aimé que ce dernier marque le coup cette année en ne fêtant pas son anniversaire… »

Al-Khelaïfi « craint en permanence la réaction du Qatar »

Les dirigeants du PSG n’auraient surtout pas apprécié que les proches de Neymar prolongent leur séjour dans la capitale… En ce qui concerne le résultat en C1, « personne n’endosse sa part de responsabilité au club, rejetant la faute sur les autres, affirme Le Parisien. Stress, trac, angoisse, anxiété : le PSG semble contaminé dans toutes ses composantes par une culture de la trouille. » Nasser Al-Khelaïfi n’est pas épargné par ce constat, lui qui « craint en permanence la réaction épidermique du Qatar. » Le PSG peut encore stopper ce cercle vicieux en se qualifiant le 11 mars au Parc des Princes. 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013