PSG – Mercato : Clans, Brésiliens, Tuchel…Edinson Cavani rumine sa disgrâce

Ayant un temps de jeu réduit depuis le début de saison, Edinson Cavani est persuadé de payer au prix fort ses distances avec le clan brésilien du Paris Saint-Germain.

Probable, si l’entraîneur du PSG ne modifie pas ses plans dans les prochaines semaines, qu’Edinson Cavani sera au coeur de l’actualité mercato l’été prochain. Car Thomas Tuchel, à laisser son attaquant uruguayen sur le banc de touche, commence à sérieusement le lasser. Logique et assez clair, surtout quand on lit l’excellent article de nos confrères de l’Equipe, ce matin au sujet d’El Matador.

Si Cavani a aujourd’hui le blues, c’est pour deux raisons assez simples. Son entente technique avec Neymar et Mbappé ne saute vraiment plus aux yeux. Et il est par ailleurs convaincu de payer au prix fort son manque de liens avec les Brésiliens de l’effectif, Neymar, Thiago Silva, Marquinhos et autres Daniel Alves.

Voici ce qu’écrit l’Equipe : « En privé, le meilleur buteur de l’histoire du PSG regrette de ne pas être mieux considéré au regard de ses états de service parisiens. Il considère que Neymar et Mbappé ne sont pas traités de la même manière que lui. Cavani se demande pourquoi il a perdu du temps de jeu cette saison ? Parce qu’il ne fait pas partie du clan des Brésiliens (Thiago Silva, Neymar, Alves et Marquinhos), les vrais «patrons» du vestiaire du club de la capitale ? Il n’est pas le seul à avoir ce ressenti : Adrien Rabiot le partage également depuis la victoire à Marseille (2-0). »

Demeure par ailleurs l’essentiel : son avenir. Partira-t-il en fin de saison, lui qui gagne au PSG près d’un million d’euros par mois ? Si la situation perdure, et que l’on se fie au quotidien sportif, la réponse est oui. Et même assez clairement.

L.t.