PSG – Mercato : le plan de Leonardo porte ses premiers fruits

true

Au PSG, la politique bienveillante menée par Leonardo devrait permettre de conserver Adil Aouchiche et fait douter Tanguy Kouassi sur son choix futur.

En l’espace d’un an, le Paris Saint-Germain a complètement revu sa politique en interne. Fini les méthodes rustres du taiseux portugais Antero Henrique, retour à la finesse du séducteur Leonardo.

Alors que l’ancien dirigeant du FC Porto trainait l’image d’un homme laxiste avec les stars et dur avec les jeunes qu’il n’hésitait pas à punir durement s’ils refusaient de signer, le Brésilien a adopté l’attitude inverse.

« Leo » a non seulement mis fin aux passes-droits de Neymar mais il a aussi eu un impact bénéfique sur les jeunes de l’Académie. En d’autres temps, Adil Aouchiche et Tanguy Kouassi (17 ans tous les deux), qui n’ont pas encore signé professionnels à moins de six mois de la fin de leurs contrats respectifs, se seraient retrouvés à l’écart et interdits d’équipe première. Trop malin pour ce genre de punition, Leonardo n’a de son côté livré aucune directive particulière, permettant à Thomas Tuchel de faire jouer ses jeunes s’il estime qu’ils ont le niveau.

Pas de discrimination à la précarité contractuelle

Si l’on en croit « Le Parisien », la bienveillance instaurée par Leonardo pourrait bien porter ses fruits. Alors qu’il semblait promis au Red Bull Leipzig, où il s’est vu offrir une prime à la signature de 4 M€ ainsi que la promesse de succéder à Dayot Upamecano dès son départ, Tanguy Kouassi hésiterait aujourd’hui à accepter l’offre allemande. Pas insensible aux marques de confiance qu’il reçoit à Paris, Kouassi pourrait finalement rester malgré moins de garanties et une offre contractuelle plus basse (entre 2,5 et 3 M€ de prime).

Ce mode de management touche aussi la « pépite » Adil Aouchiche, très courtisé du fait de son statut de 2e meilleur joueur du dernier Mondial U17. D’après le quotidien francilien, l’intéressé donnerait toujours sa préférence au PSG. Son premier contrat professionnel pourrait même être paraphé dans les deux semaines à venir.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008