PSG – Mercato : une vague de départs freinée par Antero Henrique ?

Le PSG pourrait de nouveau perdre plusieurs éléments prometteurs au mercato. À moins que l’arrivée éventuelle d’Antero Henrique ne change les choses.

La prise de pouvoir de QSI en 2011 devait permettre au PSG de mieux exploiter son centre de formation. Cinq ans plus tard, les joueurs du cru s’étant imposés en équipe première, tels qu’Adrien Rabiot ou Presnel Kimpembé, demeurent des exceptions. À l’inverse, de nombreux jeunes talents choisissent de quitter la capitale, faute d’opportunités pour s’y imposer.

A lire aussi : Tous les articles sur le PSG

Le père de Georgen met la pression sur le PSG

Ainsi, d’après Le Parisien ce mercredi, Jean-Kévin Augustin, Alec Georgen et Lorenzo Callegari pourraient imiter un certain Kingsley Coman et faire leur valise cet été, à un an du terme de leur contrat. « Les six derniers mois ne sont pas satisfaisants, regrette ainsi Pascal Georgen, le père du latéral de 18 ans. Ça fait deux ans qu’il est en CFA. Il ne progresse plus à ce niveau. Il est hors de question qu’il fasse une troisième année dans cette situation. Soit il prolonge avec la garantie qu’il sera prêté, soit il s’en va. On ne manque pas de contacts. »

Aux doutes de ces jeunes pousses s’ajoutent de nombreuses incertitudes concernant l’organigramme du centre de formation. Le Parisien croit ainsi savoir que Patrick Kluivert, le directeur du football du PSG, a tendance à délaisser ce dossier. Le directeur Jean-François Pien est pointé du doigt pour son manque de poigne, tandis que Carles Romagosa, arrivé en provenance du Barça il y a un an et demi, ne serait pas le meneur d’hommes attendu, malgré la qualité de ses enseignements tactiques.

Antero Henrique à la rescousse ?

Un homme pourrait remettre le centre de formation du PSG sur de bons rails : Antero Henrique. Présenté comme l’un des favoris pour le poste de directeur sportif (avec Andrea Berta de l’Atlético Madrid), le recruteur portugais « était spécialisé dans l’émergence des jeunes à Porto », rappelle Le Parisien. Un point de plus sur son CV qui pourrait faire pencher la balance en sa faveur auprès des dirigeants.

Sylvain Opair


La revue de presse du 10 mai par butfootballclubtv