PSG : pourquoi le Mercato parisien ne s’enflammera pas avant septembre

true

Si quelques rumeurs ont déjà animé le Mercato du PSG, il ne faut pas s’attendre à de gros changements d’ici à la fin de la première phase du marché le 9 juillet. Léonardo ne dessinera pas les contours de son effectif avant le mois de septembre dans le meilleur des cas. Explications.

La saison 2019-20 n’est pas finie à Paris

Si le PSG a déjà perdu Edinson Cavani, Thomas Meunier, Tanguy Kouassi et Adil Aouchiche (qui ont tous choisi de ne pas prolonger ni signer d’avenants), Paris considère d’abord qu’il doit boucler l’exercice en cours avant de redessiner l’effectif de Thomas Tuchel. Si le club de la Capitale pourrait éventuellement enregistrer de nouveaux joueurs pour les finales de Coupes nationales contre l’ASSE et l’OL, les listes européennes ne permettent pas d’inscrire de nouveaux joueurs pour le « final 8 » de la Ligue des Champions. Leonardo ne voit aucun intérêt à recruter pour les échéances franco-françaises.

A lire aussi : Tous les articles sur le PSG

Le recrutement made in L1, très peu pour le PSG

Jusqu’au 9 juillet, le PSG ne peut recruter qu’en France et sur des pays qui ont suspendu leurs championnats (Belgique, Pays-Bas, Ecosse). Hors, à l’exception d’Hamari Traoré (Stade Rennais), aucun joueur du championnat de Ligue 1 n’a réellement été envisagé cet été par Leonardo. Et quel intérêt de faire signer une doublure pour les finales de Coupe si le marché international offre des perspectives plus séduisantes ? Mieux vaut attendre…

L’Italie n’ouvre que le 1er septembre

« L’Equipe » l’a rappelé ce samedi : l’essentiel du réseau de Leonardo est tourné vers la Série A. Douze des 20 joueurs qu’il a recruté depuis qu’il est directeur sportif du PSG venaient justement d’Italie. Un championnat qu’il connait par cœur et apprécie. Or, de l’autre côté des Alpes, on a pris une décision très tranchée sur les dates de Mercato. Aucun deal ne pourra être officiellement enregistré à la Fédération avant le 1er septembre (date de l’ouverture) et le Mercato se clôturera le 5 octobre. Rien n’empêche de négocier d’ici là (cf le LOSC et Naples pour Osimhen) mais pour l’incorporation, il faudra attendre. Le problème est identique mais moins marqué pour l’Allemagne (début le 15 juillet) et l’Espagne (début le 4 août). Pour signer un joueur d’un grand championnat, ce ne sera pas avant le 10 août au mieux…

Le Covid-19 oblige Leonardo à la jouer serré

Contrairement aux années précédentes, Leonardo ne dispose pas d’un chèque en blanc du Qatar. Le budget est fixé à 70 M€ d’investissements selon les informations du « Parisien / Aujourd’hui en France ». Pour une grande majorité de clubs, c’est beaucoup. Pour le PSG, qui cherche à faire signer un latéral droit, un défenseur central, un milieu de terrain et un second gardien, c’est très peu. Surtout que les clubs ont souvent tendance à appliquer le « tarif PSG » dès que Leonardo les contacte. Cet été, il faudra donc se montrer patient et saisir les coups quand ils se présenteront…

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008