PSG : Rai, Ginola, Lama, Weah…les truculentes anecdotes de Luis Fernandez

true

Dans des propos accordés à l’Equipe, Luis Fernandez est revenu sur les joueurs qui composaient le PSG lors de la saison 1994-1995. Du Luis dans le texte.

Il n’a jamais été un robinet d’eau tiède. Plutôt un joueur, et un entraîneur, franc du collier, qui avait toujours pour habitude de dire ce qu’il pensait. Lui, c’est Luis Fernandez, figure emblématique du PSG qui, ce matin dans les colonnes de l’Equipe, est revenu sur l’affrontement victorieux face au FC Barcelone en Ligue des Champions (1995).

A lire aussi : Tous les articles sur le PSG

Le PSG avait alors rejoint les demi-finales de la compétition et dans les rangs parisiens figuraient notamment Rai, Weah, Lama, Ginola et on en passe. Des hommes au caractère bien trempé avec qui Luis Fernandez avait parfois du mal à composer. 25 ans après, l’ancien entraîneur n’a rien oublié. La preuve.

« Ginola, j’avais confiance en lui. Il l’a perdue. »

« Avec Lama, c’était tendu, il avait une personnalité à part, il prenait les devants. Un jour, il a quitté un rassemblement, on ne l’a pas revu, ça faisait désordre. Le Guen parlait peu, il était tranquille, il observait tout cela depuis l’arrière. Il y avait des mecs extraordinaires. Cobos, Bravo, Ricardo… Tous. Quand je suis arrivé, il avait surtout fallu relancer Rai et Weah, qui n’y étaient plus trop, dans leur tête(…)Ginola ? On avait joué ensemble au Matra Racing et quand je suis revenu au PSG, je l’ai nommé capitaine. C’était un geste fort de ma part, j’avais confiance en lui. Il l’a perdue. Juste après la volée qu’on a prise chez nous contre Nantes, ça s’est tendu entre nous car il pensait trop à lui et se dispersait trop. Il ne partageait pas les difficultés de l’équipe, je lui ai retiré le brassard. »