PSG – RC Strasbourg (1-0) : les enseignements de la rentrée de Neymar

PSG : suspension réduite pour Neymar en Ligue des champions

Ce samedi, Neymar a fait sa rentrée avec le PSG, au Parc des Princes contre Strasbourg (1-0). L’accueil a été terrible mais il a marqué…

Avec les supporters, c’est terminé

Il faut arrêter de rêver : entre Neymar et les supporters du PSG, ça ne reviendra jamais, si tant est que c’est déjà venu… Le Brésilien n’a rien fait pour s’acclimater et, comble du mauvais goût, il continue de parler de la remontada de façon positive tout en clamant que sa maison, c’est le FC Barcelone. Pour recoller les morceaux, il faudrait un exploit titanesque type victoire en C1. Et ça n’arrivera qu’au dernier jour d’une saison, qui devrait être sa dernière dans la capitale…

D’ici là, il y aura onze mois de sifflets, de quolibets et de banderoles injurieuses comme ce soir : « Neymar Sr, tu peux vendre ton fils à la Vila Mimosa » (le quartier des prostituées à Rio), « 20 millions pour rejoindre Messi, pas de putain à Paris », « Ton nom sur la tour Eiffel, tes millions sur ton compte, tes virées open bar, bienvenue en enfer Calimero »… Ça plus des sifflets à chaque touche de balle, ça fait mal. Et ce n’est pas près de s’arrêter !

Avec lui, c’est quand même mieux sur le terrain

On a tendance à l’oublier mais Neymar demeure l’un des trois meilleurs joueurs du monde. Ou l’un des quatre. Et ça s’est vu ce soir. Par ses dribbles, ses accélérations, le Brésilien peut déstabiliser n’importe quelle défense. Ça ne s’est pas produit face à l’arrière-garde renforcée du RCS, à l’exception de la dernière seconde, mais il ne faut pas oublier que le Ney revenait de blessure et de sélection. Il était donc doublement fatigué.

Malgré cela, donc, il a réussi à faire la différence sur un geste de génie, comme seuls des joueurs de sa trempe peuvent en réussir. Avec lui, qu’il boude ou pas, qu’il soit sifflé ou pas, le PSG est plus fort.

R.N.