par Benjamin Danet

PSG - Supporters : Quand le Kop de Boulogne (re)fait parler de lui...

Les habitués du Parc des Princes n'ont pas oublié le Kop de Boulogne.

Dissous lors du plan Leproux, il vient tout juste de donner de ses nouvelles au travers d'un communiqué. Pas nécessairement rassurant.

Pour tous ceux qui en doutaient, les supporters les plus virulents du Paris Saint-Germain sont bien décidés à encore faire parler d'eux. Et ce sera même lors d'un rendez-vous programmé, à l'occasion de la prochaine finale de la Coupe de la Ligue qui se déroulera au mois de mars. Comme on peut le lire sur la page Facebook "Ultras Made In France", les anciens membres du Kop Of Boulogne, qui ont tant défrayé la chronique des années durant, aussi bien par leurs débordements que par l'ambiance qu'ils mettaient en tribunes, sont décidés à se réunir pour une démonstration de force. Pas de quoi rassurer les forces de l'ordre et le club parisien, surtout si le PSG se qualifie bel et bien pour la finale de l'épreuve. Voici quelques extraits du communiqué.

"2018 marque les 40 ans du KOB. Depuis 8 ans et la mort tragique de Yann Lorence, nous avons été expulsé de notre Tribune. De manière brutale. Pour certains, perdre Yann c'était perdre une frère, un ami, et pour tous c'était perdre également une tribune, des gradins, un univers qui formait une seconde maison depuis de nombreuses années. Deux morts quasi coup sur coup, dissolution du plus grand groupe ultra parisien (BB85) puis expulsion définitive de toute une Tribune. Tout ça en 4 ans. Aucune Tribune en Europe a connu une fin aussi terrible. Depuis cette date, et mise à part quelques mobilisations éparses menées par un noyau d'irréductibles, une longue et lente agonie de nos troupes s'en est suivie. L'age, la répression judiciaire, la lassitude, ont eu raison de ce qui a représenté toute une partie de notre vie et de notre jeunesse. Ce qui est après tout tout à fait normal et naturel. La guerre se fait avec des soldats qui ont 20 ans, pas lorsqu'on a 45 ou 50. Et cette guerre nous l'avons perdue. La dynamique, le nombre, l'envie était dans le camp d'en face. Il était clairement impossible de cohabiter. Sauf à se renier ou à continuer des compromissions au delà du raisonnable. Et finalement à l'image de se qui se passe en France, nous avons été remplacé. (Et par les pires.) Il n'y a rien à regretter car le combat était juste et nous avons fait ce qui devait être fait. Jusqu'au bout. La preuve étant que la situation actuelle nous a donné clairement raison : Le CUP et Auteuil sont désormais tenu par la racaille. Exactement la même qui nous détestait et que nous combattions à l'époque.

A l'aube de ce 40e anniversaire, un constat s'impose donc : nous ne reviendrons pas. Et il temps de refermer un livre riche d'une histoire unique en France. Marqué par quelques faits tragiques, mais aussi d'innombrables souvenirs et d'aventures inoubliables. Oui il est temps de refermer ce livre... mais en écrivant un dernier chapitre, une dernière page. Et bien faisons le. Le Mardi 30 janvier au soir aura lieu la demi finale de Coupe de la Ligue, nous serons fixé. La Finale de la Coupe de la Ligue à BORDEAUX Le Samedi 31 MARS est notre UNIQUE fenêtre de tir. Il faut insister sur ce point: c'est notre SEULE CHANCE.

ATTENTION C'EST LE WEEK-END DE PÂQUES. WEEK-END DE 3 JOURS. LUNDI FÉRIÉ. Donc PRIVILÉGIEZ le VENDREDI ET LE SAMEDI. IL EST COMPRÉHENSIBLE QUE LE DIMANCHE ET LE LUNDI SOIT RÉSERVÉ À VOS FAMILLE... (ET DITES LEUR QUE LE VENDREDI 30 et LE SAMEDI 31 VOUS AVEZ UN AUTRE RDV FAMILIAL À HONORER !)

 

Ceci n'est en aucun cas un appel à la violence. Trop de personnes de chez nous ont payé cher par le passé. Nous voulons une DÉMONSTRATION DE FORCE. Montrer et à rappeler à certains qui nous avons été, et qui nous restons : En un mot, LES MEILLEURS."

L.T.

Pour résumer

Les habitués du Parc des Princes n'ont pas oublié le Kop de Boulogne.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet