PSG : un ancien taille Al-Khelaifi et la politique des Qataris

Ce n’est pas la première fois que ça arrive et ce n’est sans doute pas la dernière : ancien gardien du club, Jérôme Alonzo regrette qu’il n’y ait pas plus d’anciens au sein de l’organigramme du PSG.

Ils sont nombreux, les anciens du PSG, à fustiger la volonté des dirigeants qataris de tourner le dos à l’histoire du club. Il y a trois ans, les propos à peine condamnés de Zlatan Ibrahimovic sur le fait que le PSG n’existait pas avant les Qataris avaient choqué beaucoup de ceux qui ont porté le maillot du club de la capitale avant 2011. Jérôme Alonzo est de ceux-là, lui qui regrette qu’il n’y ait pas plus d’anciens dans l’organigramme parisien.

A lire aussi : Tous les articles sur le PSG

On est le seul grand club en Europe sans anciens dans l’organigramme

“C’est un peu bizarre, je trouve qu’il n’y a pas vraiment de liens avec les anciens, a-t-il regretté sur le site goal.com. C’est un peu dommage d’ailleurs. C’est un sujet délicat à aborder. Je n’ai pas l’impression que les anciens ont leur place au club. Pendant quelque temps, on a été 8 ou 9 anciens à être ambassadeurs et à aller serrer des mains dans les loges après les matches. C’est tout. Je ne suis pas amer. Le club reste ancré en moi. Il ne reste que Jean-Claude Blanc de qui je suis proche, avec Christian Gavelle, le photographe historique. On est le seul grand club en Europe sans anciens dans l’organigramme. Nous, c’est Patrick Kluivert… Il ne faut surtout pas oublier son histoire. Si le PSG fait cette erreur, il reste où il est aujourd’hui.”

“Il n’y a que Paris pour ne pas faire confiance à son passé !”

Et l’ancien gardien de citer des noms susceptibles de donner une autre dimension au PSG : “On a été champion de France, on a été champion d’Europe ! Il y a eu Mustapha Dalheb, Safet Susic, David Ginola, Joël Bats, Dominique Rocheteau, Luis Fernandez… On ne manque pas de noms. Joël Bats est à Lyon, Dominique Rocheteau à Saint-Etienne… Il n’y a que Paris pour ne pas faire confiance à son passé ! Rai, Valdo… PSG-Bucarest quand même, les amis ! Si j’ai un message, je leur dirais qu’il ne faut pas qu’ils se trompent de combat”.

R.N.

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001