RC Lens - Girondins (2-1) : un Bordelais a adoré la claque à Bollaert !
Laurent Koscielny (Bordeaux)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
BOOM

RC Lens - Girondins (2-1) : un Bordelais a adoré la claque à Bollaert !

Laurent Koscielny reconnaît que le RC Lens était supérieur aux Girondins de Bordeaux samedi à Bollaert (2-1). Cette défaite pourrait servir à l'avenir.

On n’arrête plus le RC Lens ! Les Sang et Or viennent d’enchaîner un troisième succès de rang et sont montés sur le podium provisoire suite à leur probant succès contre les Girondins de Bordeaux hier à Bollaert (2-1).

Jean-Louis Gasset a déjà reconnu que ses joueurs avaient pris une leçon de la part de leurs adversaires et qu’il s’était trompé au niveau tactique. Laurent Koscielny semble se ranger du côté de son entraîneur dans son analyse d’après-match.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

« Ça fait du bien de prendre une petite claque »

« On aurait dû mieux faire car on est passé à côté de notre match. On a manqué de tout dans cette partie, de l’engagement, de la qualité individuel, collective, dans les déplacements. Techniquement, on n’a pas été bons. On ne s’est pas donné un seul bon ballon. On mérite cette défaite. De temps en temps, ça fait du bien de prendre une petite claque et de se remettre les idées en place, a réagi le capitaine du FCGB dont les propos sont relayés par Girondins4Ever. On savait qu’il y avait beaucoup de travail à faire. Depuis le début de la saison, l’état d’esprit est bon. On a su défendre ensemble, faire des clean sheets mais dans le foot ça ne suffit pas. On est là, on est des compétiteurs, on veut aller de l’avant, marquer des buts et pour cela, il va falloir mettre beaucoup plus pour le collectif et prendre ses responsabilités. À nous de bien travailler à partir de lundi, de se remettre au travail et d’aller de l’avant car une prestation comme celle-là ce n’est pas suffisant. »

 

Pour résumer

Laurent Koscielny reconnaît volontiers que le RC Lens était supérieur aux Girondins de Bordeaux samedi à Bollaert (2-1).

Bastien Aubert
Article écrit par Bastien Aubert