RC Lens - PSG : avec le report, Paris a-t-il manqué de respect au Racing et à la L1 ?
par Bastien Aubert

RC Lens - PSG : avec le report, Paris a-t-il manqué de respect au Racing et à la L1 ?

Éreinté par son parcours en Ligue des champions, le PSG  obtenu un report du choc contre le RC Lens samedi à Bollaert. Le champion de France est-il au-dessus des lois ?

Les héros sont fatigués et seront préservés. Au surlendemain de sa défaite en finale de la Ligue des champions (0-1), le PSG a obtenu sa demande de report du match de la 2e journée de L1 face au RC Lens. Le choc était programmé samedi à 21h, au stade Bollaert-Delelis, et sera décalé au 10 septembre. Ce choix peut paraître étrange dans la mesure où le PSG enchaînera alors un déplacement à Lens, la réception de l'OM et un nouveau déplacement à Metz dans un laps de temps de six jours. Sans prendre en compte une éventuelle irruption du Covid-19 dans l’intervalle, les héros parisiens devraient donc être encore plus fatigués.

Le débat n’est pourtant pas là. Sur les réseaux sociaux, le cœur de celui-ci concerne la manière dont le PSG a su facilement imposer sa requête auprès des instances. Pour certains observateurs, il s’agit d’un manque de respect envers le RC Lens. Sylvain Robert, maire de Lens : « On joue la ligue 1 Uber Eats, pas la ligue 1 PSG ! » Grégory Lallemand, journaliste à La Voix du Nord : « La L1 est un championnat où le 5 août 2017, un PSG-Amiens a été retardé de 15 minutes à la demande de Paris pour un show de présentation de Neymar. Avec Martin Solveig aux platines et feu d'artifice. Ici c'est Paris. Ici, tout est possible. »

Vincent Duluc, confrère de L’Équipe, complète avec force : « Une honte. Un mépris absolu de Lens et de la Ligue 1. Il fallait au moins le décider après la demi finale. Après cinq matches en un mois, quel est le but: aider le PSG à se remettre de sa défaite ? Ce n’est pas ça le sport. Le sport, c’est rejouer six jours après. » On l’a bien compris, certaines voix s’élèvent contre un championnat qui serait donc pipé par les desiderata fumeuses du PSG. Mais un détail semble échapper aux humeurs belliqueuses : le RC Lens et le diffuseur ont également donné leur feu vert à ce report. La LFP n'a finalement fait que valider cet accord tripartite.

« Lens a accepté la demande du PSG, donc pas de débat, rappelle à raison le journaliste de L’Équipe Thibaud Vézirian. Sauf celui de la programmation de la L1 en même temps que la fin de la Ligue des Champions. Paris jouera donc le 10 à Lens, et le 13 face à l'OM. En attendant d'autres reports... » En référence au Covid-19, qui regagne du terrain. Et ça, le PSG n'y est pour rien.