RC Strasbourg : Lamine Kone se confie sur la reprise des entraînements

true

Le RC Strasbourg et le Stade Rennais sont les deux seuls clubs de L1 à avoir repris l’entraînement. L’Alsacien Lamine Kone en dit plus.

Sur le site de L’Equipe, Lamine Kone, le défenseur du RC Strasbourg, s’est confié sur la reprise des entraînements au Racing. « C’était très important de retrouver les sensations avec le ballon et les équipiers. Cela fait du bien psychologiquement et, en plus, cela permet à l’organisme de se réhabituer peu à peu et ça peut aider pour éviter des blessures ultérieures », estime le défenseur.

A lire aussi : Tous les articles de RC Strasbourg

« On n’a surtout pas envie de mettre en danger nos proches »

Selon l’ancien Merlu, la décision d’arrêter les championnats de L1 et de L2, le 30 avril, était sage… « Je pense que pour le bien de tout le monde au niveau de la santé, c’était mieux d’arrêter. D’abord, pendant deux mois, on n’avait quasiment rien fait, donc si on avait dû reprendre la compétition avec seulement quatre semaines de préparation et des matches tous les trois jours, il y aurait eu de très gros risques. Certes, on aurait pu attendre encore un peu, mais cela aurait été aussi prendre le risque de perdre encore du temps pour la suite. Surtout, c’est la santé qui est primordiale et doit passer avant tout. La pandémie est loin d’être terminée et le risque d’exposer notre entourage était trop grand. »

A la lecture de ses propos, pas sûr que l’ancien joueur de Sunderland voie ce retour sur les terrains d’un bon œil… « Certes, on est des sportifs de haut niveau, mais le virus reste actif et on n’a surtout pas envie de mettre en danger nos proches, nos parents, nos grands-parents. J’ai apprécié la prise de position de Sylvain Kastendeuch (le président de l’UNFP, le syndicat des joueurs) et quand on en parle entre nous, à Strasbourg, on est sur la même longueur d’ondes. Bien sûr, le foot et les matches nous manquent, mais quand on voit autour de nous, particulièrement dans cette région (Grand Est) où cela a été très, très chaud, tout ce qui s’est passé, on doit rester prudents et ne pas se montrer égoïstes. C’est pour cela que c’était important pour nous de nous mobiliser pour aider les gens, à notre niveau (les joueurs et le staff du RCSA ont effectué un don de 30 000 €). »

Enfin, si la Bundesliga a repris le week-end dernier, Kone n’a pas semblé convaincu… « J’ai été frappé de voir les joueurs porter des masques sur les bancs et respecter les distances hors du terrain, alors qu’il y a sans cesse des contacts sur le terrain ! C’est vraiment bizarre de voir ça, comme de voir les joueurs célébrer les buts avec les coudes… »