Stade de Reims : le cas Brandao fait halluciner Caillot

Le président du Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot, n’est pas connu pour avoir la langue dans sa poche. Et comme beaucoup, le patron du club champenois a un avis tranché sur la sanction infligée par la justice à Brandao, qui l’a condamné à un mois de prison ferme, sanction sans doute transforée et travaux d’intérêt général. Dans les colonnes du Parisien – Aujourd’hui en France, Caillot ne cache pas sa stupéfaction. « C’est du grand n’importe quoi. C’est absurde. Si Brandao n’avait pas été footballeur, il n’aurait pas eu une telle sanction. Tout est bon pour salir ce sport. »