Stade Rennais : un vieux rêve du PSG pour remplacer Olivier Létang ?

false

Le Stade Rennais a subi une véritable secousse ce vendredi avec l’annonce du départ d’Olivier Létang. Pourtant, le dossier aurait en réalité de longs antécédents.

Plus les heures passent, plus les explications affluent concernant le départ d’Olivier Létang. Le Stade Rennais a officialisé ce vendredi le départ surprise du président du club breton, débarqué par l’actionnaire principal.

RMC revient à son tour sur les raisons qui ont conduit à ce départ. Avec tout d’abord une révélation de taille. Le site de la radio assure que cela fait des semaines qu’Olivier Létang semblait condamné. « Il s’avère cependant que ce choix de l’actionnaire François-Henri Pinault ait été entériné plusieurs semaines auparavant, plus précisément à la fin du mois de décembre », écrit le site internet.

Olivier Létang, conservé le temps du Mercato hivernal, a donc été débarqué en prévision de l’été prochain. En plus des relations tendues avec Stéphan et d’une gestion financière pointée du doigt par l’actionnaire, RMC évoque d’autres raisons interne à son éviction. « Olivier Létang paie aussi l’ambiance médiocre en interne, avec de nombreux départs de salariés, des arrêts de travail et un management jugé un peu rugueux. Certains considèrent qu’il avait parfois tendance à se prendre pour l’actionnaire, alors qu’il n’était que président délégué », conclut RMC.

Enfin, L’Équipe avance ce samedi que les dirigeants du SRFC pensent à Arsène Wenger pour le remplacer. « Les Pinault père et fils, François et François-Henri, rêvent d’attirer l’ancien manager d’Arsenal et l’ont contacté, explique le quotidien sportif. Ce dernier, qui vient de rejoindre la FIFA en tant que directeur du développement du football mondial, pourrait prêter une oreille attentive à l’offre bretonne. À Rennes, il aurait carte blanche et à 70 ans découvrirait une fonction de président qu’il n’a encore jamais exercée. »

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014