Stade Rennais : le SRFC peut préparer un Mercato actif

true

Selon l’agent Yvan Le Mée, le Stade Rennais pourrait être l’un des grands bénéficiaires de la crise actuelle parmi les clubs de Ligue 1.

De passage dans l’After Foot sur RMC, l’agent de joueurs Yvan Le Mée a dressé un état des lieux du marché français avant l’ouverture prochaine du mercato. Un marché quyi s’annonce particulier avec les conséquences économiques liées au coronavirus.

« Les présidents français qui attendent aujourd’hui des offres de clubs étrangers sont évidemment en difficulté. Et nous, représentants de joueurs, aussi. Pour des joueurs qui se sont fixés un objectif d’aller à l’étranger, les discussions sont compliquées », a-t-il notamment expliqué. L’OM, par exemple, pourrait être en difficulté, au contraire de l’OGC Nice ou du Stade Rennais.

« Qui peut acheter en France, aujourd’hui ?, s’est demandé van Le Mée. Nice, qui n’a pas dépensé son argent l’été dernier, ils sont arrivés tard à la tête du club. Rennes, qui a les moyens avec la Ligue des champions, en tout cas le tour préliminaire. Mais Lyon est à – 60 millions, ils ne peuvent pas acheter, Marseille est à – 90 millions, ils ne peuvent pas acheter, Lille ne peut pas acheter, Saint-Etienne non plus. Le marché français est extrêmement limité en termes d’acquisition. »