ASSE : Bernard Caïazzo sort enfin du silence

true

Le co-président de l’ASSE Bernard Caïazzo a pris la parole pour évoquer le phénomène de huis-clos décrété en France en raison des risques liés à la propagation de l’épidémie de coronavirus.

Le football ne dérogera pas à la règle édictée par le coronavirus. Les autorités ont en effet annoncé que les huis-clos seraient désormais monnaie courante pour les matches de L1 et de L2 jusqu’au mois d’avril. Même si l’ASSE n’est pas encore assurée de jouer dans cette configuration intimiste dimanche à Monaco, Bernard Caïazzo sait déjà que le manque à gagner sera énorme dans les semaines à venir dans sa trésorerie. 

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

« Les conséquences vont être lourdes pour notre football »

« Si on repousse les matches et que, fin avril, on est dans la même situation, on fait quoi ? Nous sommes dans une économie potentiellement sinistrée. Les conséquences vont être lourdes pour notre football. À ma connaissance, aucun club n’est assuré en perte d’exploitation pour ce type de huis clos », a affirmé le co-président de l’ASSE dans des propos relayés par le site Poteaux Carrés. 

Les Verts devront probablement évoluer sans le public de Geoffroy-Guichard contre le RC Strasbourg (22 mars, 15h) et face au… Stade Rennais (le week-end du 11 avril).

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013