par Alexandre Corboz

ASSE : Bleus, Lacazette, Wenger… Les trois bons mots de Caïazzo

A l’occasion du gala organisé par le syndicat Première Ligue dont il est le président, Bernard Caïazzo s’est exprimé sur Canal+ Sport hier soir.

A l’occasion du gala organisé par le syndicat Première Ligue dont il est le président, Bernard Caïazzo s’est exprimé sur Canal+ Sport hier soir. Voici les meilleurs morceaux de son intervention.

Sa petite « boulette » sur les Bleus

Au sujet de l’équipe de France, Bernard Caïazzo s’est livré à un pronostic très hasardeux sur l’Euro 2016 : « Une victoire de l’équipe de France à l’Euro serait un booster extraordinaire. Cela amènerait de nouvelles personnes dans le football, cela permettrait d’être fier de son pays. On espère que le 10 juillet sera ce qu’on a vécu en 1984 ou en 1998. Au fil des matches, Didier Deschamps trouve des formules à chaque fois meilleures. On s’améliore à chaque match. J’espère une finale France – Italie.» Malheureusement pour lui, si les deux pays se rencontrent, ce sera en demi-finale…

Sa blague sur Lacazette

Accompagné d’Arsène Wenger sur le plateau de Canal+ Sport, Bernard Caïazzo n’a pu s’empêcher de titiller l’OL et son ami Jean-Michel Aulas. Alors que le coach d’Arsenal répondait sérieusement à une question sur Alexandre Lacazette (« Je n’affirme ni n’infirme rien du tout (…) J’apprécie le joueur. Après, si je dis ça, cela ouvre les spéculations. Un club a souvent 4-5 priorités et c’est la plus faisable qui se conclut à la fin »), le président du Conseil de Surveillance de l’ASSE s’est laissé aller à une petite boutade sur le sujet : « Je peux vous donner un scoop : il n’ira pas à Saint-Etienne car on a de très très bons avant-centres. C’est un peu cher ? Peut-être aussi …»

Son souhait de voir Wenger à la LFP

Au sujet de la présidence de la LFP, Bernard Caïazzo a profité du micro qui lui était tendu pour faire passer un message à Arsène Wenger : « Je vais dire quelque chose que je n’ai jamais dit à Arsène. Moi, j’apprécierais que le président de la Ligue soit un jour quelqu’un qui vienne du terrain. Je ne dis pas demain mais mon rêve serait d’accueillir un jour Arsène Wenger comme président de la Ligue (…) Pour moi, il faut donner plus de responsabilités dans le football aux anciens joueurs et aux entraîneurs qui le méritent. » Réponse de l’intéressé : « Je ne sais pas si j’en aurais les qualités mais je pense que le football français a été historiquement le plus créatif».

Arnaud Carond

Téléchargez votre application 100% Sainté.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play

Pour résumer

A l’initiative du gala organisé par le syndicat Première Ligue dont il est le président, Bernard Caïazzo s’est exprimé sur Canal+ Sport hier soir.