ASSE – Brest : malgré la décision de la LFP, le « nouveau » Geoffroy-Guichard sera bien rempli

ASSE : Geoffroy-Guichard débaptisé pour renflouer les caisses ? La réponse des supporters

L’ASSE reçoit le Stade Brestois dimanche (15h) lors de la deuxième journée de Ligue 1. A cette occasion, le stade Geoffroy-Guichard devrait être bien garni. 

Alors que la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel a ordonné la fermeture du Kop Nord de Geoffroy-Guichard pour cette rencontre entre l’ASSE et le Stade Brestois, le Chaudron devrait tout de même être bien garni. En effet, selon le site « En vert et contre tous » (Evect.fr), l’affluence devrait être comprise entre 25 000 et 28 000 spectateurs. Le Kop Sud devrait faire le plein pour ce premier rendez-vous de la saison.

Un « nouveau » Geoffroy Guichard

Cet été, le stade Geoffroy Guichard a été modernisé avec la mise en place d’une nouvelle pelouse et l’amélioration de la sonorisation En fin de saison dernière, le classement des pelouses de la LFP classait l’ASSE à la 16ème place. Un électrochoc pour la métropole stéphanoise qui a décidé d’investir 300.000 euros.

« On s’était aperçu qu’on avait des problèmes au niveau du substrat (matière sur laquelle la pelouse est déposée) de cette pelouse. Sur les quinze centimètres initialement installés pour semer la pelouse naturelle, il ne restait plus que six ou neuf centimètres, ce qui pouvait expliquer le mauvais état du gazon. Il jaunissait et des champignons se formaient« , explique Roland Goujon, le vice-président de la Métropole en charge des équipements sportifs, à « France Bleu Saint-Étienne Loire ».

37 500€ de rénovation

Pour ce qui est de la sonorisation, les spectateurs devraient voir la différence. « Avant, il n’y avait qu’une sonorisation, maintenant il y en a deux. La première sert à diffuser des messages de sécurité alors que la deuxième est réservée à l’ambiance », poursuit-il.

L’ensemble de ces travaux liés au son ont coûté pas moins de 37.5000 euros. Prochain travaux au programme, la rénovation du parking des joueurs afin de pouvoir mettre en scène la traditionnelle sortie des bus en avant-match.

Charlie COURRENT