ASSE : ce qu’il faut comprendre des propos de Galtier sur son avenir

Face aux journalistes à l’issue du match entre l’ASSE et le LOSC (0-1), Christophe Galtier a fait le point sur son avenir. Des propos pas forcément clairs au premier abord qu’il convient d’analyser avec distance.

Sur sa relation avec les dirigeants

Ce qu’il a dit : « Je viens de m’entretenir assez longuement avec mes dirigeants en ayant le plus de lucidité possible et en mettant l’affect de côté. Il n’y a pas de distension, ni de tensions. Il n’y en a jamais eu mais les saisons s’enchaînent. Elles sont éprouvantes. On dit toujours qu’on doit essayer de faire mieux ou au moins aussi bien. J’ai demandé à mes dirigeants s’ils pensaient que c’était le cas. »

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Ce qu’il faut savoir : Les dirigeants n’ont pas franchement apprécié la sortie de Christophe Galtier dans la Gazzetta dello Sport cette semaine où il déclare se « sentir prêt à entraîner un grand club étranger ». Par cette réunion, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont voulu savoir si leur coach se sentait encore concerné par l’ASSE. Par ses propos, Christophe Galtier a voulu dédramatiser les bruits de couloir qui circulent dans le Forez selon lesquels Roland Romeyer commençait à s’agacer de certaines attitudes de son coach. Il s’agit d’un discours d’apaisement assez clair.

Sur ce qui ressort de la discussion

Ce qu’il a dit : « Il en ressort qu’il doit y avoir une autre organisation. On doit se voir cette semaine pour en parler. Est-ce que j’ai demandé des garanties ? Non ! Qui je suis pour demander des garanties à une institution comme l’AS Saint-Etienne ? Je n’en ai jamais demandé. Je n’ai jamais demandé d’avoir des pouvoirs élargis. J’ai demandé à ce qu’on réfléchisse ensemble sur comment s’améliorer. On verra cette semaine ce qu’il en ressort. »

Ce qu’il faut savoir : Christophe Galtier estime que, pour progresser, il lui faut un nouvel adjoint en charge de chapeauter l’entraînement. Dans le même registre que Jean-Louis Gasset au PSG pour Laurent Blanc. Le coach stéphanois estime qu’il serait plus lucide et qu’il aurait une vue plus global s’il prenait de la hauteur. Au sein du club, on aimerait lui confier la formation mais uniquement sous certaines conditions (dont celle de laisser à la direction du centre de formation Bernard David).

Sur la suite de l’aventure

Ce qu’il a dit : « Les dirigeants m’ont rappelé que j’étais encore sous contrat pour deux ans. Ma volonté ? C’est de revoir mes dirigeants cette semaine pour une très grosse réunion de travail. »

Ce qu’il faut savoir : Il y a un an, Christophe Galtier a prolongé jusqu’en juin 2018 avec l’obtention, déjà, d’un nouvel adjoint pour son staff technique. Sur son avenir, le coach des Verts a plutôt laissé entendre qu’il le voyait encore dans le Forez. En même temps, il ne serait parti sur un nouveau projet à l’étranger que s’il avait eu une ou plusieurs offres. En a-t-il reçu ? Pas à notre connaissance et l’hameçon envoyé dans la presse italienne était d’abord dans l’optique de sonder le marché, pas dans un but de quitter l’ASSE à tout prix. Il est encore largement possible qu’il reste dans le Forez une année supplémentaire.

Alexandre CORBOZ (avec Laurent HESS), à Geoffroy-Guichard

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008