ASSE : chaud devant, le nouveau Éric Di Méco évolue chez les Verts !

OM - Mercato : Eric Di Meco adresse un nouveau tacle aux dirigeants

Connu pour son caractère bien trempé à l’OM, Éric Di Méco aurait fait des petits dans les rangs de l’ASSE. Où un certain Wahbi Khazri a pris son relais…

Wahbi Khazri – Éric Di Méco, la filiation ne paraît pas si évidente à l’œil nu. Et pourtant. Dans le collimateur du corps arbitral depuis le début de la saison, l’attaquant tunisien de l’ASSE récolte biscotte sur biscotte et s’est construit une une étiquette difficile à décoller. Georges Ramos, ancien arbitre aujourd’hui à la retraite, connaît bien le problème puisqu’il a dû le gérer en son temps l’ancien rugueux défenseur de l’OM.

« Un garçon comme Khazri me fait penser à Eric Di Méco. Lorsqu’il commençait à s’énerver, j’employais un langage assez cru : “Éric, tu commences à me passer les c…, joue au football, sinon…” Comme c’était un garçon intelligent, il revenait me voir en me disant : “J’ai compris.” Manu Amoros, c’était pareil, se rappelle Ramos dans Le Progrès. Il suffisait de quelques mots en espagnol pour me le mettre dans la poche. Cantona aussi, il fallait savoir le prendre. Ne pas y aller en montrant les dents… 

Conscient que la méthode doit être modifiée avec Khazri, Ramos reste toutefois certain que l’attaquant de l’ASSE peut revenir sur le droit chemin. « Jean-Louis Gasset a dû parler à Khazri. Mais c’est un impulsif. Alors, il faut le calmer par le dialogue. Lui dire qu’il a les moyens de bien jouer au football. Lui demander d’arrêter de réclamer des fautes ou de se rouler par terre », conclut-il dans le quotidien régional.

JP