par julien.perez

ASSE - Chronique verte : Tannane, questions sur une énigme

Chaque semaine, Benjamin Danet, supporter invétéré de l’ASSE et directeur général des Editions But!, vous donne son sentiment sur l’actualité des Verts.

Chaque semaine, Benjamin Danet, supporter invétéré de l’ASSE et directeur général des Editions But!, vous donne son sentiment sur l’actualité des Verts.

Les supporters, qu’ils soient de “Sainté” où d’ailleurs, ont rarement la mémoire courte. Et parviennent aussitôt à situer les débuts d’un joueur de leur effectif. Dans le cas d’Oussama Tannane, personne n’a oublié sa première en Vert, un dimanche de février 2016 sur la pelouse des Girondins de Bordeaux. Un but, une passe dé, des frappes venues d’ailleurs et une patte gauche ô combien séduisante, on voulait alors croire au pari gagnant de Christophe Galtier, parti chercher cette prétendue perle rare à Heracles, dans le championnat des Pays-Bas.

« Qu’un second entraîneur se passe de ses services et l’énigme n’en sera plus une »

Quinze mois après, le match remporté à Bordeaux demeure un délicieux souvenir, empreint d’une totale incompréhension au sujet du milieu de terrain marocain. Comment Tannane a-t-il pu bafouer son football à ce point ? Décevoir des milliers de supporters, un coach qui lui avait accordé sa confiance et même une Ligue 1 qui ne demandait qu’un soupçon de talent et de créativité dans une formation qui en manquait tant. Tannane constitue aujourd’hui une énigme pour les plus patients (dont je suis). Ou un grand gâchis, sans doute pour le plus grand nombre. Déjà mis sur le banc par son nouvel entraîneur, Oscar Garcia, qui pourtant aimerait lui confier les clés du jeu stéphanois.

Longtemps, j’ai été convaincu du mauvais positionnement du joueur. Positionné sur un côté alors que sa technique et sa vision du jeu (quand il lève la tête) doivent lui permettre de s’installer au centre du terrain. Longtemps, j’ai attendu de solides prestations, des gestes venus d’ailleurs, pour finalement assister à des prestations sordides, comme ce fut le cas à Metz en novembre 2016, Tannane étant logiquement expulsé pour accumulation de fautes toutes aussi inutiles les unes que les autres. Longtemps, j’ai cru au grand retour pour assister à sa mise à l’écart pure et simple du groupe en fin de saison dernière. Alors qu’Oscar Garcia, adepte, paraît-il, du jeu offensif et du pressing tout terrain, arrive dans le Forez pour deux ans minimum, on se met à croire à un milieu de terrain créatif et technique. Avec des artistes et non des bétonneurs. Avec Tannane, en somme. On pourrait certes, une fois encore, être déçus mais qu’un second entraîneur, en quelques mois seulement, se passe à nouveau de ses services et l’énigme n’en sera plus une. Déjà ça.

BD

Magazines, tee-shirts et sweat-shirt spécial Sainté, c'est sur notre boutique en cliquant sur ce lien.