ASSE : Claude Puel travaille sur un premier défaut stéphanois

true

A peine arrivé, Claude Puel s’est déjà mis au travail avec son staff sur certains points à améliorer. La relance des gardiens en est un.

S’il a repris l’AS Saint-Etienne dans l’urgence à moins de 48 heures d’un derby qu’il est allé arracher à Geoffroy-Guichard face à l’OL (1-0), Claude Puel s’est désormais tourné vers un travail de fonds plus en rapport avec ses qualités.

Comme expliqué hier, le technicien castrais a déjà pris une première mesure forte en réintégrant Léo Lacroix au groupe de travail. Comme Loïs Diony avant lui lors du derby, l’international suisse pourrait d’ailleurs vite avoir sa chance s’il répond favorablement à l’entraînement.

Les gardiens des Verts soignent leurs relances

Mais Claude Puel – qui avait surtout appuyé sur les qualités de son groupe pour lui redonner la confiance avant Lyon – s’est aussi mis à travailler les points faibles. En effet, comme le rapporte « Le Progrès », qui a assisté à l’entraînement ce jeudi, Puel a noté (comme beaucoup) les lacunes des gardiens ligériens concernant leurs relances alors que de plus en plus d’équipes en Ligue 1 et en Europe choisissent le jeu court comme manière de relancer.

Jeudi matin, alors que les jeunes Nathan Cremillieux et Etienne Green servaient de derniers remparts pour l’opposition entre les joueurs, Fabrice Grange planchait de son côté sur un second atelier avec Stéphane Ruffier et Jessy Moulin. Les deux hommes ont longuement travaillé leur jeu au pied.

Que ce soit Ruffier ou Moulin, ces derniers se sont souvent retrouvés à dégager en touche lorsqu’ils étaient un minimum sous pression sur des derniers matches des Verts. Il semblerait que ce travail vise à acquérir davantage de sérénité…

Arnaud Carond

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008