ASSE – Coronavirus : Caïazzo a chiffré les pertes colossales du Mercato pour la L1

true

Le co-président de l’ASSE Bernard Caïazzo est toujours très inquiet à propos des pertes abyssales promises au mercato par le coronavirus et la mise en pause du championnat.

Bernard Caïazzo a ouvert la boîte de Pandore. En étant l’un des premiers à évoquer l’impact économique de la crise sanitaire, le co-président de l’ASSE ne s’est pas fait que des amis en L1. Pourtant, celui qui porte aussi la casquette du président de Première Ligue pourrait être bientôt taxé d’éclaireur tant ses craintes concernant un mercato rogné se profilent à l’horizon. Aujourd’hui, personne ne peut ainsi dire avec certitude quelles seront les dates d’un marché qui pourrait s’étirer jusqu’au 31 décembre.

A lire aussi : Tous les articles sur l'ASSE

Tout dépendra si les compétitions se terminent au cœur de l’été ou si on se dirige vers une saison blanche un peu partout. « On navigue à vue mais c’est normal, annonce dans L’Équipe Stéphane Canard, le président de l’Union des agents sportifs du football. Il serait de bon ton que les instances, en fonction de l’avancée de la pandémie, décident de décaler le mercato, jusqu’à fin septembre au minimum. Mais même si le marché est concentré sur un temps plus court, ça ne nous empêchera pas de travailler. Il y aura plus de boulot, plus de contrats à signer sur une période ramassée. » 

De son côté, Caïazzo n’a pas envie « de s’aventurer » sur des hypothèses, même s’il pense que le marché sera « décalé ». « Le problème, c’est le volume financier du prochain mercato, détaille l’homme fort de l’ASSE. Et ce ne sera pas le même. J’estime entre 20 et 50% la chute des revenus du mercato pour le football français. Ça va être très compliqué. Il y a 200 M€ de ventes à réaliser avant fin juin. On va les faire comment ? Cet été, il nous faut environ 600 M€ de ventes de joueurs pour équilibrer notre exploitation. Les acteurs vont être frileux et les prix vont baisser. »